Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Maroc : le retour de l'USFP à l'opposition, "une nécessité politique pour faire progresser la démocratie"


Lundi 5 Décembre 2011 modifié le Lundi 5 Décembre 2011 - 14:16




Maroc : le retour de l'USFP à l'opposition, "une nécessité politique pour faire progresser la démocratie"
L'Union socialiste des forces populaires (USFP) a indiqué que son choix de se positionner dans les rangs de l'opposition est "une nécessité politique pour faire progresser la démocratie marocaine suivant une démarcation claire entre les formations politiques".

"Le retour de l'USFP aux rangs de l'opposition répond à un intérêt national et à une nécessité politique qui consiste à faire progresser la démocratie marocaine suivant une démarcation claire entre les formations politiques de différents référentiels et instaurer une véritable alternance démocratique", souligne l'USFP dans communiqué publié dimanche à l'issu d'une réunion de son conseil national.

Le choix du parti de rejoindre l'opposition "contribuera de façon positive et constructive à une mise en oeuvre saine de la nouvelle constitution qui exige une opposition forte, expérimentée, critique et constructive au sein du Parlement capable d'instaurer l'équilibre politique et institutionnel nécessaire à toute démocratie", ajoute la même source.

Et d'ajouter que "le parti, grâce à son expérience dans l'opposition parlementaire durant des décennies et la compétence de ses parlementaires, est capable de rendre à l'opposition sa place importante et son contenu socialiste et démocratique ainsi que son efficacité et de procurer à l'action législative une valeur ajoutée, un dynamisme et un rendement".

L'USFP a affirmé dans son communiqué qu'il est "en faveur de la consécration de la désignation du gouvernement sur la base des résultats des urnes dans le cadre d'une alternance démocratique", soulignant que les élections législatives du 25 novembre et "malgré quelques irrégularités ont permis de définir clairement les contours du paysage politique et partisan de l'étape actuelle ainsi que la position naturelle de chaque composant".



Lundi 5 Décembre 2011 - 08:31





Nouveau commentaire :
Twitter