Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Maroc: le bilan du secteur touristique au titre du mandat gouvernemental 2012-2016, "positif" (Haddad)


Mercredi 22 Juin 2016 modifié le Jeudi 23 Juin 2016 - 07:08




Maroc: le bilan du secteur touristique au titre du mandat gouvernemental 2012-2016, "positif" (Haddad)
Le bilan du secteur touristique au titre du mandat gouvernemental 2012-2016 est "positif", a affirmé, mardi à Rabat, le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad.

"En 2013, pour la première fois dans l'histoire du Maroc, nous avons dépassé la barre de 10 millions de touristes, tandis que le tourisme national a connu (durant ce mandat) un développement important, générant un chiffre d’affaire de 33 milliards de dirhams", a indiqué le ministre dans une déclaration à la MAP en marge d'une rencontre dédiée à la présentation du bilan du secteur du tourisme au Maroc au titre du mandat gouvernemental 2012-2016.

Le Maroc est une destination touristique "mature" et un pays leader en Afrique et au Moyen-Orient, s’est félicité M. Haddad, insistant que "nous sommes sur la bonne voie pour la réalisation des objectifs de la Vision 2020 qui permettra de hisser le Maroc parmi les 20 premières destinations touristiques au monde".

Intervenant lors de cette rencontre, le ministre a relevé que le gouvernement a veillé depuis 2012, à accélérer le rythme d’exécution des chantiers touristiques dans le cadre de la Vision 2020.

Selon lui, le programme gouvernemental a maintenu le tourisme comme propriété nationale lui fixant des objectifs précis pour la période 2012-2016, notamment en matière de gouvernance, de développement et de diversification de l’offre touristique, d’augmentation des flux de touristes nationaux et internationaux, de consolidation de la durabilité dans le secteur touristique, d’amélioration de la compétitivité et de renforcement de l’investissement et de la formation.

M. Haddad a également relevé, à cette occasion, que malgré une conjoncture peu favorable sur la scène régionale et mondiale, l'industrie touristique marocaine a réussi à garder un "niveau honorable" sur la scène touristique internationale avec un total de 10,17 millions de visiteurs enregistrés en 2015, contre 9,3 millions en 2010.

Il a ainsi mis l’accent sur la politique de diversification des marchés qui a permis une croissance moyenne annuelle de 3 % en termes d’arrivées aux postes frontières durant la période 2012-2015, ainsi que la réalisation de performances positives notamment au niveau des marchés d’Allemagne et du Royaume Uni, avec respectivement un taux de croissance annuelle moyenne de 13 % et 12 %.

De plus, a-t-il ajouté, les efforts de promotion visant la conquête de nouveaux marchés ont été concluants par une croissance annuelle moyenne positive pour le Brésil (+19 %), l’Inde (+8 %), la Chine (+15 %), le Moyen-Orient (+9 %) et l’Amérique du Nord (+8 %).

Pour ce qui est des nuitées totales dans les établissements d’hébergement touristique classés, elles ont connu aussi une croissance annuelle moyenne de 2 % lors de la même période (2012-2015).

Par ailleurs, le ministre s’est réjoui de la dynamique d’accélération du rythme de développement de la capacité litière, notant qu’elle continuera à donner ses fruits au cours de l’année 2016 avec près de 20.000 lits qui viendront s’ajouter à l’offre Maroc, portant ainsi "la capacité totale additionnelle" litière à 250.000 nouveauxlits.

Il a, de même, souligné que des avancées importantes ont été enregistrées au niveau de la réalisation des différents chantiers de la Vision 2020.

A ce titre, le ministre a fait savoir que le Royaume a continué d’attirer les investissements directs étrangers et a pu maintenir son attractivité et atteindre, pour la période 2012-2016 un montant de 4 milliards de dirhams.

De nouvelles mesures spécifiques au secteur ont été ainsi lancées afin accroître l’attractivité de l’investissement, à travers notamment la Prime de l’investissement et un cadre fiscal incitatif, a-t-il expliqué.

M. Haddad a également relevé que le ministère a veillé à la diversification de l’offre touristique et à la valorisation de l’ensemble des atouts et régions touristiques du pays, via l’accélération de la mise en œuvre du Plan Azur (reconfiguration du montage financier des projets et leur positionnement durable), et la mise en place de programmes spécifiques pour doper la compétitivité et réussir l’enjeu d’une offre valorisant l’ensemble des atouts et régions touristiques du pays à travers le lancement de trois programmes.

Il s’agit du programme de développement touristique des provinces du Sud, du Programme de développement intégré du tourisme nature "Qariati" et du programme de développement intégré du tourisme culturel "M’dinti", a-t-il précisé.

Pour ce qui est du tourisme interne qui a connu un taux de croissance annuel moyen de 6 pc en termes de nuitées, il consacre selon, M. Haddad, les efforts déployés par le ministère du Tourisme et les différents intervenants, pour le développement du marché national, notamment par la mise en place des vacances régionalisées, et le développement de l’offre des stations Biladi.

Le ministre a fait savoir que depuis 2010, un montant d'un milliard de dirhams a été investi dans le programmes Biladi dans le cadre duquel il a été procédé à l’ouverture de stations dédiées au tourisme interne, à savoir Ifrane depuis 2012, Imi Ouaddar en 2014 et la station Mehdia, dont les travaux ont été lancés par le Roi Mohammed VI et qui a ouvert des premières unités d'animation.

Et d'ajouter que le tourisme interne a totalisé 5,9 millions de nuitées en 2015, soit une hausse de 20 % par rapport à 2012.

Mercredi 22 Juin 2016 - 18:56





Nouveau commentaire :
Twitter