Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Maroc: le Roi conforte l’autonomie du Haut Commissariat au Plan


Mercredi 12 Février 2014 modifié le Jeudi 13 Février 2014 - 11:44

Le Roi Mohammed VI a reçu mercredi au palais royal de Rabat, Ahmed Lahlimi, Haut Commissaire au Plan (HCP), indique un communiqué du Cabinet royal. A cette occasion, le Souverain a réaffirmé la nécessité de préserver l'autonomie du Haut Commissariat au Plan en tant qu'Institution officielle de l'information statistique, économique, sociale et culturelle.




Maroc: le Roi conforte l’autonomie du Haut Commissariat au Plan
Lors de cette audience, M. Lahlimi a soumis au Roi des propositions sur le déroulement des préparatifs du recensement de la population que ce Haut Commissariat compte organiser en 2014, et qui est destiné à produire une image des conditions de vie de la population. Des données qui serviront à l'élaboration de plans d'action pour un meilleur rendement des investissements nécessaires dans tous les domaines et permettront d'identifier les populations cibles.

Le Roi a également insisté sur la nécessité d'une coopération efficiente et d'une coordination étroite entre l'ensemble des institutions gouvernementales et instances nationales concernées par les données statistiques pour garantir la précision et l'objectivité dans ce domaine et renforcer l'image et la crédibilité du Maroc auprès de ses partenaires et des différentes institutions internationales.

Début février, le ministre des Affaires générales et de la gouvernance, Mohamed El Ouafa., avait sur la chaîne Al Oula vanté la haute qualité des économistes du HCP, ''mondialement renommés', tout en précisant ''notre problème est avec le Haut Commissaire en personne, Ahmed Lahlimi''.

''Je tiens à dire à mon ami Ahmed Lahlimi, vous faites du tort à votre pays, par les indicateurs pessimistes que vous produisiez'' avait martelé El Ouafa. Or, Ahmed Lahlimi Alami, avait rejeté tout désaccord avec le gouvernement et son chef Abdelilah Benkirane.

Il avait affirmé, selon l'agence MAP, qu'il ne s'était jamais départi de la parfaite considération due au Chef du gouvernement et du strict respect de la légitimité de son autorité hiérarchique et de ses pouvoirs constitutionnels.



Mercredi 12 Février 2014 - 23:33





Nouveau commentaire :
Twitter