Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Maroc: le PJD aux commandes du Conseil de la région Rabat-Salé-Kénitra avec une majorité confortable


Mardi 15 Septembre 2015 modifié le Mardi 15 Septembre 2015 - 12:59

Sans surprise, les résultats issus de l'élection du président de la région de Rabat-Salé-Kénitra, tenue lundi, ont donné lieu à une victoire du Parti de la justice et du développement (PJD), qui prend désormais les commandes du conseil régional avec une majorité confortable après avoir recueilli 49 voix sur les 74 votants.




Maroc: le PJD aux commandes du Conseil de la région Rabat-Salé-Kénitra avec une majorité confortable
Le candidat du "parti de la lanterne", Abdessamad Sekkal, qui a été ainsi élu à la présidence du conseil de la région, a obtenu les voix de sa propre formation (26 voix) et a formé une coalition comprenant les partis du Rassemblement national des indépendants (RNI, 8 voix), du Progrès et du socialisme (PPS, 6 voix), de l'Istiqlal (PI, 5 voix) et du Mouvement populaire (MP, 4 voix).

Son unique rival lors de cette élection marquée par une seule absence, Omar Al-Bahraoui, du parti de l'Union Constitutionnelle (UC), n'a reçu que 25 voix répartis entre le Parti Authenticité et Modernité (PAM, 13 voix), l'UC (9), le Mouvement démocratique social (2) et le parti de l'Union socialiste des forces populaires (USFP, une seule voix).

C'est en effet sans surprise que M. Sekkal a été élu, car, depuis l'annonce des résultats du scrutin de 4 septembre courant au niveau de la région de Rabat-Salé- Kénitra, tous les indicateurs concourent à une victoire du PJD qui avait remporté 26 sièges sur les 75 que compte ce conseil.

En décrochant ainsi la présidence du Conseil de la région, le PJD se trouve en face de grands défis, dictés par les spécificités mêmes de cette région qui comprend la capitale du Royaume, outre ses importantes potentialités économiques, industrielles, touristiques et agricoles, qui requirent un véritable travail de mise en valeur.

Aux dires des observateurs, le développement de la région et son essor, ainsi que la satisfaction des aspirations de la population, constituent de sérieux challenges avec lesquels la mission du parti de la Lanterne ne sera pas du tout repos, ce qui requiert une synergie des efforts de tous pour aller de l'avant sur la voie de la réalisation de la régionalisation avancée escomptée.

Aussitôt après son élection, le nouveau président du Conseil de la région Rabat-Salé-Kénitra avait affirmé qu'"un énorme travail attend le conseil'' dans le cadre du chantier de la régionalisation avancée, d'autant plus, a-t-il relevé, que de larges prérogatives sont désormais conférées aux conseils régionaux.

M. Sekkal a fait état de nombre de défis à relever, dont les grandes disparités entre les zones urbaines et rurales au niveau de la région et qui nécessitent un effort colossal, en termes d'infrastructures de base, de services publics et de postes d'emploi.

Lors de cette séance, qui s'est déroulée en présence du wali de la région, Abdelouafi Laftit, il a été également procédé à l'élection des autres membres du bureau du conseil, notamment Mohamed Aouad (PPS), premier vice-président, Abdelkbir Bourkia (RNI), deuxième vice-président, Driss Sentissi (MP), 3ème vice-président, et Nabil Chikhi (PJD) 4ème vice-président.
Mardi 15 Septembre 2015 - 12:56





Nouveau commentaire :
Twitter