Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Maroc: la plainte contre Air France déplaît au roi Mohammed VI


Mardi 19 Février 2013 modifié le Mercredi 20 Février 2013 - 10:31

Un collectif de Marocains a déposé plainte contre la compagnie Air France à la suite d'une blague d'un de ses pilotes sur le roi Mohammed VI. Cette initiative n'est pas du goût du souverain, à quelques semaines d'une visite de François Hollande au Maroc.




Maroc: la plainte contre Air France déplaît au roi Mohammed VI
A Rabat, le Palais royal est "embarrassé après le dépôt d'une plainte déposée par le "Collectif du vol AF2497" contre la compagnie Air France à la suite d'une plaisanterie d'un pilote; le décollage de l'appareil à Casablanca avait été retardé par l'avion royal", rapporte mardi l'hebdomadaire français l'Express.

"Mohammed VI, qui aurait appris l'affaire par la presse, a pris grand soin de se distancier de l'initiative prise par Abderrahmane Mekkaoui, un professeur d'université qui se trouvait à bord à l'origine de la plainte", poursuit l'hebdomdaire.

Selon l'Express, "Cet excès de zèle royaliste est jugé d'autant plus maladroit dans l'entourage du souverain qu'il intervient à quelques semaines d'une visite officielle de François Hollande".

Air France est assignée devant le tribunal des référés de Bobigny (Seine-Saint-Denis) le 25 février après qu'un de ses commandants de bord a plaisanté sur le Roi, à la suite d'un retard au décollage du vol AF 2497 Casablanca-Paris, le 5 décembre dernier.

Le commandant avait encouragé les passagers mécontents à "s'adresser directement à Mohammed VI, Palais Royal, Rabat". Cette petite phrase n'a pas laissé tous les passagers indifférents. Certains se sont constitués en collectif et ont décidé d'attaquer la compagnie aérienne française. Ils dénoncent "l’expression la plus infâme d’un certain complexe de supériorité hérité de la période coloniale… ". .

Le PDG d'Air France, Alexandre de Juniac, a déjà présenté ses excuses par lettre aux passagers mécontents et annoncé que le commandant de bord, auteur de cette boutade, serait convoqué par sa hiérarchie. Rien n'y fait, le collectif de passagers, à sa tête le Pr Mekkaoui présent dans l'avion, a décidé de porter l'affaire devant la justice et d'obtenir la copie des bandes audio du cockpit au décollage.

Mardi 19 Février 2013 - 12:19

Par Lila Taleb




Nouveau commentaire :
Twitter