Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Maroc: la Chambre des Représentants élit ce lundi son président et ses instances


Lundi 16 Janvier 2017 modifié le Lundi 16 Janvier 2017 - 17:29

La Chambre des représentants tient ce lundi une séance plénière consacrée à l'élection de son président.




Habib El Malk (USFP), favori pour président le Chambre des représentants
Habib El Malk (USFP), favori pour président le Chambre des représentants
Cette séance annoncée à partir de 16h00 et qui se tient conformément aux dispositions de l'article 62 de la Constitution et de l’article 12 du règlement intérieur de la première Chambre du Parlement, est convoquée par le président du bureau provisoire de la Chambre et doyen des députés, Abdelouahed Radi.

L'article 12 du règlement intérieur de la Chambre prévoit en effet que le doyen de l’Assemblée convoque la réunion après avoir constitué son bureau, formé, outre lui, de quatre députés les plus jeunes (deux hommes et deux femmes).

La première séance après cette convocation portera sur l'élection du président. Les structures de la Chambre (bureau et commissions) devront ensuite être mises sur pied.

Vendredi dernier, M. Radi avait déclaré à la presse à l'issue d'une réunion de concertation au siège du département du chef du gouvernement et en présence des secrétaires généraux de douze partis politiques ou de leurs représentants, qu'''aussitôt élu, le président de la Chambre des Représentants aura des concertations avec les présidents des groupes et les représentants des partis pour coordonner en vue de la formation du bureau et l'élection des commissions dans les meilleurs délais conformément à la Loi qui sera respectée durant toutes les étapes''.

La réunion au siège du département du chef du gouvernement a été consacrée aux préparatifs de la réunion de la Chambre des Représentants, l'élection de son président et des structures dirigeantes, ''afin que l'ensemble de ces structures soient fin prêtes pour l'examen et le vote de la Loi relative au retour du Maroc à l'Union africaine'', avait indiqué le doyen des députés.

Cette loi sera ''adoptée par la Chambre des Représentants et soumise à la Chambre des Conseillers'', avait également précisé M. Radi qui avait formé ''le voeu que ce texte soit fin prêt vendredi prochain''.

Après l’élection de son président et la formation de ses structures, la Chambre doit examiner le projet de loi 01-07 relatif à l’acte constitutif de l’Union africaine (UA), signé le 11 juillet 2000 à Lomé, et du protocole additionnel, adopté le 03 février 2003 à Addis-Abeba et le 11 juillet 2003 à Maputo (Mozambique).

Ce projet de Loi avait été adopté en Conseil de gouvernement le 07 janvier dernier, puis trois jours plus tard en Conseil des ministres présidé par le roi Mohammed VI à Marrakech.

L’adoption de cette Loi s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la décision du Souverain, annoncée dans Son discours adressé au 27è Sommet africain de juillet dernier à Kigali, et relatif à la volonté du Maroc de retrouver sa place naturelle et légitime au sein de sa famille institutionnelle continentale.

Elle intervient aussi suite à la demande officielle présentée par le Maroc en septembre dernier pour adhérer à l’Union africaine et à la grande interaction manifestée par une majorité écrasante de pays africains qui ont exprimé leur accord et salué le retour du Royaume en tant que membre agissant et responsable au sein de l’organisation continentale.

Partant de la détermination du roi de parachever les procédures juridiques, Mohammed VI avait insisté lors de ce Conseil des ministres sur la nécessité d’accélérer celle relative à l’approbation de l’acte constitutif de l’Union africaine, y compris son adoption par les deux chambres du Parlement.

Après son adoption par la Chambre des représentants, la loi relative à l’acte constitutif de l’UA devra être soumise à la Chambre des Conseillers.

Lundi 16 Janvier 2017 - 17:17





Nouveau commentaire :
Twitter