Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Maroc: l’éradication du terrorisme passe par une coopération entre états du Maghreb et du Sahel


Mercredi 13 Mars 2013 modifié le Mercredi 13 Mars 2013 - 21:43




Maroc: l’éradication du terrorisme passe par une coopération entre états du Maghreb et du Sahel
L’éradication du terrorisme dans la région sahélo-saharienne doit passer impérativement par une coopération renforcée entre les pays du Maghreb et du Sahel, ont estimé mercredi des experts internationaux réunis pour deux jours à Rabat, a constaté Atlasinfo.

«La consolidation de la coopération entre les pays du Maghreb, sur le plan sécuritaire, est le meilleur gage pour mener des actions coordonnées et efficientes de nature à relever les défis sécuritaires dans la région sahélo-saharienne », a déclaré le ministre marocain des Affaires étrangères.

«Le Maroc considère que l'existence d'un Maghreb arabe unifié peut constituer un facteur de stabilité dans la région sahélo-saharienne »
Ce dernier s’exprimait dans le cadre de la Conférence sur la Coopération en matière de contrôle aux frontières dans le sahel et au Maghreb, organisé en partenariat avec le Maroc et l’ONU.

Cette rencontre a réuni divers experts internationaux dont le représentant de l’Interpol auprès de l’ONU, M. Elliot et le secrétaire général de l’Organisation mondiale des douanes (OMD),Kunio Mikuriya. Y ont également assisté, outre le Maroc, des représentants des pays du Maghreb dont celui de l’Algérie, de la région du Sahel et d’Europe.

«Le Maroc, a ajouté Saad Dine El Othmani considère que l'existence d'un Maghreb arabe unifié peut constituer un facteur de stabilité dans la région sahélo-saharienne».

M. Elliot a de son côté invité le monde à «traquer et à combattre le crime organisé» pour que celui-ci n’alimentent plus le terrorisme. Il a insisté à cette occasion sur le renforcement de la «coopération entre les services sécuritaires africains et occidentaux ».

Selon des experts présents à Rabat, la stratégie du terrorisme a changé ces dernières années. Les groupes terroristes occupent désormais de vastes territoires, déstabilisent même des Etats, utilisent des moyens sophistiqués tels les nouvelles technologies, se nourrissent de blanchiment d’argent, de trafic de drogue, d’armes et d’êtres humains, selon la même source.

« La complicité des mouvements séparatistes avec les groupes terroristes et réseaux criminels spécialisés dans le trafic illégal (de tout genre) constitue une source de grande préoccupation » a martelé le chef de la diplomatie marocaine.

« Ces mouvements séparatistes ont pu renforcer leur capacité opérationnelle et élargir leur cercle de contrôle affectant (même) des pays souverains », selon Saad Dine El Othmani.

Pour sa part, le ministre délégué marocain à l’Intérieur, Cherki Drais a corroboré le fait que le terrorisme classique est en passe de changer sa tactique opérationnelle.

«Les groupes terroristes ont commencé de plus en plus à changer leur stratégie, axant leurs actions dans de vastes régions et (touchant même des Etats). Ils usent désormais de stratagèmes et de pratiques perfides leur permettant de passer outre la stratégie utilisée par la communauté internationale pour combattre (jusqu’ici) le fléau terroriste».

Pour lutter contre ce changement, les pays du Maghreb et du Sahel sont appelés, a souligné Cherki Drais à «consolider les mécanismes de coopération et de coordination, à dynamiser les accords et à créer de nouveaux instruments qui doivent prendre en compte le développement et de la criminalité franchissant les frontières ».

Lors de cette conférénce, le gouvernement marocain a en outre salué les efforts des «Maliens et de leurs amis pour mettre fin à la progression des groupes (terroristes)» dans ce pays.

« Le Maroc réitère son accord pour le passage à la phase de mise en place d’une opération de paix onusienne et ce une fois que la situation sécuritaire se stabilise», au Mali, a conclu le ministre marocain des Affaires Etrangères.

Mercredi 13 Mars 2013 - 17:04

Par Mohamed Chakir





1.Posté par Lahcen le 15/03/2013 18:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tu peux attendre ,monsieur le ministre l'ALGERIE ne laissera jamais tomber le POLISARIO . Il n'y aura aucune cooperation pour le maghreb .Chacun pour soi . On ne fréquente pas les HYPOCRITES

2.Posté par Razeek le 16/03/2013 12:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Certains frères algé-riens n'ont que l'insulte dans la bouche. Réfléchissez avant de dire des idioties. Heureusement que les algériens ne se résument pas à des gens comme vous M. Lahcen. Et sachez que sans coopération totale entre pays du Maghreb, nous ne vaincrons pas le terrorisme qui est à nos portes. Qui, lui, n'attend pas et se nourrit de nos divergences.

Nouveau commentaire :
Twitter