Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Maroc: démantèlement d'une cellule liée au groupe EI à Fnideq


Mardi 13 Janvier 2015 modifié le Mardi 13 Janvier 2015 - 13:00




Une "cellule terroriste", composée de trois membres ayant prêté allégeance à l'organisation Etat islamique (EI), a été démantelée dans le nord du Maroc, à proximité de Ceuta, ont annoncé mardi les autorités marocaines.

Ces trois personnes, dont l'identité n'est pas précisée, ont été interpellées à Fnideq lors d'une opération de la police judiciaire (BNPJ), selon un communiqué du ministère de l'Intérieur, qui ne précise pas la date.

D'après la même source, les membres de cette cellule avaient "fait allégeance au chef du groupe EI", Abou Bakr al-Baghdadi, et l'un d'eux "avait recruté et envoyé son frère" combattre au côté de ce groupe extrémiste en Syrie et en Irak, "où il est mort fin 2014".

Ce petit groupe entretenait par ailleurs des "liens étroits" avec une autre cellule démantelée en août dernier dans le nord du Maroc et à Fès (centre), relève encore le texte.

Rabat a renforcé ses mesures de sécurité au cours du second semestre 2014, après avoir fait état d'une "menace terroriste sérieuse", et les démantèlements de cellules se sont accélérées.

Mi-décembre, au terme d'une opération conjointe avec Madrid, sept personnes ont ainsi été arrêtées en Espagne et au Maroc dans le cadre d'une enquête sur le recrutement de femmes devant être envoyées en Syrie et en Irak.

Quelque 1.500 à 2.000 Marocains ont récemment rejoint des groupes comme l'EI, selon des chiffres officiels, et les autorités marocaines craignent en particulier leur retour dans le royaume, où ils sont susceptibles de perpétrer des attaques.

En septembre, la législation antiterroriste a été complétée et plus d'une trentaine de condamnations ont été prononcées depuis, la plupart à des peines de deux à cinq ans de prison ferme.

Mardi 13 Janvier 2015 - 11:38





Nouveau commentaire :
Twitter