Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Maroc: conférence sur les différents aspects du Salafisme


Vendredi 3 Avril 2015 modifié le Vendredi 3 Avril 2015 - 15:33

La thématique du Salafisme a été débattue sous ses différents aspects lors d'une conférence organisée, jeudi, à Rabat, à l'initiative du Conseil supérieur des Oulémas.




S'exprimant lors de la première séance de cette conférence axée sur "Le Salafisme, la définition du concept et la compréhension du contenu", le président du Conseil local des Oulémas d'Oujda et membre du Conseil supérieur des Oulémas, Mustapaha Ben Hamza, a souligné que l'appartenance au Salafisme est une réalité partagée et reconnue par l'ensemble des personnes qui se réclament de "Ahl Sounaa et Al Jamaa".

Présentant un exposé sur "le salafisme de la Oumma, le salafisme de la catégorie et le modèle marocain", M. BenHamza a relevé que le modèle marocain du Salafisme n'a jamais changé depuis que le Maroc a tranché et pris sa position définitive vis-à-vis de plusieurs doctrines qui ont vu le jour dans le pays, dont celles des Khaourej, Chiites et Mutazilite, notant que les Marocains ont, depuis, adopté, après un grand labeur scientifique, le rite sunnite, achaarite et malékite.

Le salafisme au Maroc, a-t-il poursuivi, a émergé dans le but, d'une part, de faire face à toute forme d'innovation hérétique (Ibtidaa) et d'excès et, d'autre part, pour ramener la société aux préceptes authentiques du Coran et de la Sunna, tout en oeuvrant pour libérer le pays du joug du colonialisme, ajoutant que le Salafisme au Maroc s'est distingué par son aspect scientifique, pratique et engagé au service de l'unité et de la cohésion sociétale.

De son côté, le président du conseil des Oulémas de Tétouan, Idriss Khlifa, qui a présenté un exposé sur "La doctrine des prédécesseurs (Salaf) et le salafisme de certains successeurs", a indiqué que le concept du Salaf renvoie aux compagnons du Prophète et à ceux qui suivent la tradition prophétique et s'éloignent de toute innovation dans la Religion.

La rencontre connaît la participation d'une élite d'Oulémas des différentes provinces et régions du Royaume, ainsi que des présidents et membres des conseils locaux d'Oulémas et des chercheurs spécialisés dans la chose religieuse.
Vendredi 3 Avril 2015 - 00:07





Nouveau commentaire :
Twitter