Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Maroc: arrestation de six individus faisant l'objet de mandats d'arrêts internationaux (ministère de l'intérieur)


Samedi 17 Mai 2014 modifié le Dimanche 18 Mai 2014 - 00:28

Les services de la sûreté nationale, en coordination avec la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), ont appréhendé quatre ressortissants européens d'origine marocaine, qui faisaient l'objet de mandats d'arrêt internationaux émanant des autorités judiciaires belges et néerlandaises, indique samedi un communiqué du ministère de l'Intérieur.




La même source précise que les individus en question sont impliqués dans des actes criminels relatifs à des tentatives d'homicide volontaire, braquages armés contre des dépôts de sociétés de transport de fonds, vol d'un important lot de bijoux dans un aéroport européen, outre une attaque armée contre un hôpital belge pour organiser l'évasion d'un détenu, poursuit la même source.

Ces opérations sécuritaires ont permis l'arrestation de deux autres citoyens marocains, qui faisaient également l'objet d'un mandat d'arrêt international, ajoute le communiqué, précisant que le premier suspect était recherché par le parquet près le tribunal de première instance de Tanger pour trafic international de drogue, et le second recherché par la police judiciaire de Tanger pour constitution de bande armée en relation avec le braquage, en février dernier, d'une station service et le vol d'une somme de près de 420.000 dh.

Ces interventions, souligne la même source, s'inscrivent dans le cadre de la coopération internationale visant la lutte contre la criminalité organisée à travers les frontières nationales, ainsi que dans le sillage des efforts déployés par les services sécuritaires marocains pour l'arrestation des personnes recherchées sur la base de mandats d'arrêts nationaux ou internationaux.

Elles confirment, de même, la détermination des différents services de sécurité marocains de priver les individus soupçonnés d'implication dans des crimes à l'étranger, de tout répit à l'intérieur du Maroc, et ce dans le respect des dispositions juridiques nationales et des termes des conventions internationales en relation avec la coopération sécuritaire et judiciaire internationale, souligne-t-on.
Samedi 17 Mai 2014 - 23:30





Nouveau commentaire :
Twitter