Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Maroc : arrestation de six Algériens en possession de faux passeports à l'aéroport Mohammed V


Mercredi 16 Janvier 2013 modifié le Jeudi 17 Janvier 2013 - 14:04




Maroc : arrestation de six Algériens en possession de faux passeports à l'aéroport Mohammed V
Les services de police de l'aéroport international Mohammed V à Casablanca ont arrêté, le weekend, six ressortissants algériens, entrés légalement via le dit aéroport, mais qui voulaient se rendre à Marseille (France) avec de faux passeports.

Lors de leur tournée de routine, des éléments de police ont remarqué que trois personnes, qui ont déjà effectué les formalités pour le vol à destination de Marseille, se sont dirigées vers le comptoir d'enregistrement des passagers se rendant à Tunis, indique-t-on mercredi de source policière.

Les soupçons des police vont s'avérer fondés d'autant que ces voyageurs ont laissé paraître des signes de confusion puisqu'une fouille corporelle au poste va aboutir à la découverte de plusieurs faux documents de voyage. En effet, les policiers ont découvert en la possession d'un des trois algériens un passeport falsifié au niveau de la photo mais aussi de fausses estampilles d'entrée du même aéroport.

Chez un autre, passager en plus de son passeport algérien, ils ont trouvé un passeport belge dont les données sur les trois premières pages étaient falsifiées avec fausses estampilles attribuées au dit aéroport. Le concerné avait, en outre, soigneusement dissimulé, au milieu d'un emballage cartonné d'un thermomètre électronique, trois autres faux passeports français et un quatrième algérien.

Après ces prises, les enquêteurs se sont rués vers le comptoir de la compagnie aérienne devant les transporter pour le pointage de tous les passagers à destination de Marseille et de Tunis avant d'identifier trois autres algériens, qui seront interpellés à la salle d'embarquement du Terminal 2 après avoir accompli, le plus normalement du monde, les formalités de sortie avec leur vrai passeport mais ayant en leur possession d'autres faux passeports.

Les policiers vont découvrir chez une ressortissante algérienne de ce groupe un faux passeport français portant sa photo mais avec une identité différente, de fausses estampilles d'entrée et de sortie via et du même aéroport ainsi qu'un second faux document de voyage belge dont les trois premières pages ont été truquées avec la même fausse estampille d'entrée.

Deux autres faux passeports belges, grimés au niveau des mêmes trois pages et estampilles, seront découverts chez deux autres passagers algériens. Un septième compatriote ayant accompli les formalités de sortie normalement avec son passeport d'origine a réussi à prendre la fuite puisqu'il avait déjà pris, seul, le vol à destination de Tunis, ajoute-t-on de même source.

Les six personnes interpellées ont avoué qu'elles sont entrées naturellement le jour de l'an au Maroc avant de séjourner quelques jours dans un hôtel de Casablanca où ils ont reçu d'un compatriote, non identifié, les passeports étrangers en contrepartie de sommes d'argent variant entre 3.000 et 4.000 euros.

Une passagère de ce groupe a raconté à la police qu'elle s'est vue remettre, en Algérie le passeport français contre 4.200 euros et qui lui aurait été délivré par un compatriote. Ce dernier lui aurait expliqué qu'un Français d'origine algérienne, qui réside avec une compatriote dans un hôtel de Casablanca, serait le cerveau de cette "opération d'immigration clandestine".

Les six ressortissants algériens ont été déférés, lundi, à la justice, a ajouté la même source.

Mercredi 16 Janvier 2013 - 22:59

avec MAP





1.Posté par INFOS OUJDA le 10/06/2013 14:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
OUJDA Cérémonie : L’heure du bilan.

LE STRICT RESPECT DE LA PRIMAUTÉ DE LA LOI.
Cette cérémonie s'est déroulée en présence notamment du Wali de la Région de l'Oriental et Gouverneur de la Préfecture Oujda-Angad, M. Mohammed MHIDIA, du Président du Conseil Régional des Ouléma de l’Oriental, M. Mustapha BENHAMZA, et de plusieurs autres personnalités civiles et militaires. Ces festivités ont été l’occasion pour signaler les efforts consentis et les dévouements déployés par le corps de la police pour la sauvegarde de l'ordre public et la sécurité des personnes et des biens dans le strict respect de la primauté de la loi.
Le Préfet de Police à Oujda, M. Mohamed DKHISSI, a mis en exergue la haute sollicitude dont SM le Roi Mohammed VI entoure la famille de la Sûreté Nationale et l'intérêt que le Souverain ne cesse de témoigner au renforcement des modalités sociales, morales, matérielles et professionnelles de la Sûreté Nationale.
Plusieurs fonctionnaires de la Sûreté Nationale ont été décorés d’Ouissams Royaux lors de cette cérémonie. Cette fête a été marquée par la présentation de Mohamed DKHISSI, en présence de ses proches collaborateurs, du très bon bilan réalisé, durant l'année écoulée, par les services de la police au niveau de la région de l'Oriental. L’orateur a mis l’accent sur les multiples usages de la cybercriminalité qui peuvent atteindre les personnes et leurs biens, sachant que la cybercriminalité dans l’Oriental est une activité en pleine croissance. La lutte contre ce fléau reste, conséquemment, à son niveau optimum. Rappelons à cet effet que le Préfet, ne plaisantant nullement avec le crime dans toutes ses formes, mène depuis un an déjà à Oujda et sa région, une lutte sans merci visant à stopper l’aggravation de toute atteinte à la loi.
Soulignons en guise de rappel que Mohamed DKHISSI a été nommé à la tête de la Préfecture de la police d'Oujda en remplacement de Monsieur Abdallah BELLHAFID, muté à Tanger. Cette nomination entre également dans le cadre d'une vision de la gestion des ressources humaines du corps de la police, basée sur le principe de l'alternance dans les postes de responsabilité suivant les critères de l'expérience, du mérite et de la compétence.
Houcine OUACHANI

QUAND LA LOI DE LA FORCE LAISSE PLACE A LA FORCE DE LA LOI !

Fragment de bilan d’exercice présenté par Mohamed DKHISSI
Interpellés : 30.590
Recherchés : 7000
Identifications : 170.134
Dossiers déférés : 60.902
Dossiers élucidés : 28.923
Dossiers circulation routière : 36.440
Fourrière : 5091 voitures, 138 engins lourds, 3731 motocyclettes
Montant PV : 1O.239.950 dirhams
C.I.N délivrées : 248.214
Confiscation : Plus d’une tonne et demi de chira, plus de 262 kilos de kif, 8400 comprimés psychotropes (karkoubi), plus de 570 grammes de cocaïne, 361 doses d’héroïne, 47.722 unités d’alcool de contrebande, plus de 369 tonnes de carburant, 322 voitures, 16 fourgonnettes, 24 camions, 319 dépôts, 5704 boites de conserves d’alimentations, 65 tonnes de cuivre, 43752 paquets de cigarettes, 13 kilos de mercures.

Houcine OUACHANI




Nouveau commentaire :
Twitter