Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Maroc: arrestation de deux individus en relation avec la cellule terroriste de 10 femmes liée à l'EI démantelée recemment


Lundi 10 Octobre 2016 modifié le Lundi 10 Octobre 2016 - 08:00

L’enquête en cours menée par le Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de surveillance du territoire national, relative à la cellule terroriste composée de 10 femmes liée à l'organisation "Etat islamique" dite "Daesh" démantelée récemment dans plusieurs villes du Royaume, a permis l’arrestation, ce dimanche, de deux individus liés à ce groupe terroriste.




L'enquête a révélé l'implication des deux mis en cause, dont le frère de l’une des femmes interpellées, dans une tentative d'obtenir des produits chimiques servant à la fabrication d'explosifs, d’une ferme agricole de la ville de Guelmim, indique le ministère de l'Intérieur.

Cette opération a permis la saisie auprès de l’un des prévenus d’un manuscrit comprenant la liste de produits chimiques servant à la fabrication d’explosifs et d’un drapeau de "Daesh", ainsi que la découverte d'écritures sur les murs dans son domicile faisant l’éloge du groupe terroriste, ajoute le ministère dans un communiqué.

Le ministère souligne en outre que les résultats de l'expertise scientifique menée sur les produits saisis par les services compétents chez les femmes interpellées suite au démantèlement de cette cellule terroriste ont démontré qu'il s’agit de produits chimiques fondamentaux entrant dans la préparation de charges explosives.

L’enquête en cours avec les prévenues a révélé leur implication dans la publication et la distribution de documents et d’imprimés comprenant des formules pour l’élaboration et la fabrication de divers explosifs ainsi que le mode d’utilisation des armes et les techniques de guérilla, outre des photographies et des séquences vidéo montrant les crimes sanguinaires commis par les combattants de l’organisation "Etat islamique", ainsi que des prêches de ses dirigeants appelant leurs sympathisants à joindre leurs campements.

Les prévenus seront déférés devant la justice une fois achevée l’enquête menée sous la supervision du parquet général compétent, conclut la même source.
Lundi 10 Octobre 2016 - 07:58





Nouveau commentaire :
Twitter