Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Maroc: après la polémique, les deux ministres islamistes vont convoler en justes noces


Mercredi 15 Avril 2015 modifié le Jeudi 16 Avril 2015 - 13:54




Maroc: après la polémique, les deux ministres islamistes vont convoler en justes noces
Lahbib Choubani, ministre chargé des relations avec le Parlement et la société civile, et Soumia Benkhaldoun, ministre déléguée auprès du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des cadres, se sont officiellement fiancés, selon des médias marocains.

Déjà marié, Choubani n’est pas le seul ministre pijidiste (PJD, parti islamiste) du gouvernement Benkirane à opter pour la polygamie. Quant à la ministre islamiste, elle a divorcé il y a près d’un an.

On précise aussi que le ministre de 52 ans était accompagné de sa première épouse pour demander la main de sa bien-aimée de 53 ans et néanmoins collègue au gouvernement.

La mère du ministre a béni cette seconde union, alors qu'elle avait auparavant refusé sa bénédiction pour un autre projet de mariage que Choubani voulait contracter avec une autre.

Cette relation entre les deux ministres a fait beaucoup jaser et est devenue une affaire politique. Le patron de l’istqlal Hamid Chabat a fustigé les deux « amoureux » pour leur non-respect des valeurs de la famille et de leurs enfants.

Plus connu pour ses sorties péremptoires et moralisatrices que ses compétences, Lahbib Choubani avait fait expulser une journaliste de l'enceinte du Parlement estimant que sa tenue n'était pas assez convenable à ses yeux. Aujourd'hui, le ministre revendique le droit au respect de la vie privée !

Soulignant que chacun a le droit à une vie privée, des parlementaires marocaines ont toutefois condamné la polygamie du ministre et le fait qu'une femme responsable accepte le statut de seconde épouse. "C'est indigne et humiliant pour nous en tant que femmes", ont-elle réagi.





Mercredi 15 Avril 2015 - 16:02

Par Lila ben Taleb




Nouveau commentaire :
Twitter