Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Maroc: adoption à l'unanimité le projet de loi portant approbation de l'acte constitutif de l'UA


Mercredi 18 Janvier 2017 modifié le Jeudi 19 Janvier 2017 - 08:48

La Commission des Affaires étrangères, de la Défense nationale, des Affaires islamiques et des Marocains résidant à l’étranger, à la Chambre des représentants, a adopté à l’unanimité, mercredi à Rabat, le projet de loi portant approbation de l'acte constitutif de l’Union africaine (UA), signé le 11 juillet 2000 à Lomé, et du protocole additionnel, adopté le 03 février 2003 à Addis-Abeba et le 11 juillet 2003 à Maputo (Mozambique) et ce, en présence du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar.




MM Mezouar et Bourita
MM Mezouar et Bourita
Dans une déclaration à la presse, en marge de la réunion de la commission tenue en présence également du ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Nasser Bourita, M. Mezouar a indiqué que le retour du Maroc au sein de l’UA constitue un événement historique et une consécration de la profondeur africaine du Royaume et de son attachement au continent.

La profondeur africaine du Maroc et son attachement à l’Afrique, ainsi que la vision et l’approche adoptées par SM le Roi Mohammed VI, sont autant de facteurs qui "permettront au Maroc de marquer sa présence et de donner une valeur ajoutée à sa contribution au sein des structures de l’UA", a affirmé M. Mezouar.

De son côté, le président de la Commission des Affaires étrangères, de la Défense nationale, des Affaires islamiques et des Marocains résidant à l’étranger, Mohamed Yatim a souligné que l’ensemble des partis politiques et des groupes parlementaires, abstraction faite du débat politique autour de la formation du futur gouvernement et des lectures ayant suivi l’élection des structures de la Chambre des représentants, notamment du président, ont "mis de côté ces considérations", étant donné que l’"intérêt national est au-dessus de toute autre considération".

Il a affirmé que les secrétaires généraux des partis politiques se sont mis d'accord sur le choix du président de la Chambre des représentants, d'autant plus que les orientations royales lors du dernier conseil des ministres, ont appelé à l’accélération de la procédure d’adoption du projet de loi portant approbation de l'acte constitutif de l'UA par les deux chambres du Parlement.

L’ensemble des acteurs politiques sont conscients de l’importance de l’adoption de ce texte, a assuré M. Yatim, relevant que "le temps presse" à l’approche de la tenue du sommet de l’UA. Il a indiqué, à ce propos, que ce projet sera voté dans l’après-midi lors d’une séance plénière de la chambre des représentants, avant de le soumettre le jour même à la Chambre des conseillers.

Il a également affirmé que le Maroc dans son ensemble, Roi, institutions législatives et formations politiques, parie sur cette démarche pour s’assurer l’ensemble des moyens de réussir cette échéance politique continentale, rappelant le contenu du message royal adressé au 27ème sommet de l’UA, tenu en juillet dernier à Kigali.

Le Conseil des ministres, présidé par le roi Mohammed VI le 10 janvier à Marrakech, a adopté la loi relative à l’acte constitutif de l'UA, signé le 11 juillet 2000 à Lomé et le protocole additionnel, ainsi que le projet de loi portant approbation de la loi précitée.

L’adoption de cette loi s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la décision Royale, annoncée par Sa Majesté le Roi dans Son discours adressé au 27è Sommet africain, tenu en juillet dernier à Kigali, et relatif à la décision du Royaume du Maroc de retrouver sa place naturelle et légitime au sein de sa famille institutionnelle continentale.



Mercredi 18 Janvier 2017 - 18:27





Nouveau commentaire :
Twitter