Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Maroc-Sida : 5e Conférence francophone


Mardi 30 Mars 2010 modifié le Mardi 30 Mars 2010 - 20:06

Le choix du Maroc pour abriter la 5e Conférence francophone VIH-Sida, illustre l'importance croissante des échanges Nord-Sud dans le cadre de la lutte contre cette pandémie, a souligné le professeur Hakima Himmich, présidente de l'Association marocaine de Lutte contre le Sida.




Maroc-Sida : 5e Conférence francophone
Intervenant à l'ouverture, dimanche soir, des travaux de cette Conférence francophone, organisée par l'Alliance Francophone des Acteurs de santé contre le VIH (Afravih) sous le Haut patronage de S.M. le Roi Mohammed VI, Himmich, également présidente de cette 5e Conférence francophone, a ajouté que la présence de directeurs exécutifs et de présidents de plusieurs organismes, est la preuve de l'intérêt qu'ils accordent à cette manifestation, précisant que ce forum scientifique donne l'occasion aux acteurs francophones, qu'ils soient du Nord ou du Sud, d'être plus présents dans les mécanismes de gouvernance de ces organisations.

L'Afrique, Continent le plus touché par le sida, est représenté à cette conférence avec 45% des 1.300 participants, a précisé Mme Himmich, ajoutant que cette manifestation se tient à un moment où les les chercheurs du Nord et du Sud expriment de profondes inquiétudes, alors que l'année 2010 est censée être l'année de l'accès aux médicaments pour tous.

Or, a-t-elle relevé, moins de 50% des personnes vivant avec le VIH qui ont besoin de traitement en reçoivent. De plus, a-t-elle noté, l'épidémie évolue trois fois plus vite que le rythme de mise sous traitement.

Mme Himmich a, aussi, exprimé son inquiétude, quant au financement du Fonds Mondial, qui traverse actuellement une crise financière et a appelé, par la même occasion, à une mobilisation de tous pour convaincre les pays donateurs de poursuivre leurs engagements.

Mme Himmich a, par ailleurs, indiqué que le combat contre le sida est indissociable des efforts pour un développement durable, pour une société égalitaire ou encore pour un système de santé de qualité. Elle n'a pas manqué à cet effet d'insister sur la sensibilisation au dépistage précoce.







Mardi 30 Mars 2010 - 20:01

le Matin




Nouveau commentaire :
Twitter