Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Maroc-Sénégal: signature de quinze accords de partenariat économique public-privé et privé-privé


Lundi 25 Mai 2015 modifié le Lundi 25 Mai 2015 - 19:39




Voici les quinze accords de partenariat économique public-privé et privé-privé signés, lundi au palais présidentiel à Dakar, devant le roi Mohammed VI et le président sénégalais, M. Macky Sall, lors de la cérémonie de mis en place du Groupe d'Impulsion Economique Maroco-Sénégalais:

- Mémorandum d'entente pour le développement de la cité des affaires de l'Afrique de l'Ouest à Dakar, Signé côté marocain par le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar, et le Directeur général de la CDG, Abdellatif Zeghnoun, et côté sénégalais, par le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l'extérieur, Mankeur Ndiaye, et le directeur de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), Thierno Seydou Niane. - Accord de coopération en matière de pêche maritime et d'aquaculture, signé par le ministre sénégalais de la Pêche et de l'économie maritime, Oumar Gueye, et le ministre de l'agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch.

Il a pour objet de fixer les principes et modalités de mise en œuvre de la coopération entre le Maroc et le Sénégal dans les domaines de la pêche maritime et de l'aquaculture et les activités annexes. Il couvre notamment la formation maritime, la recherche halieutique, l'aquaculture, les industries de transformation et de valorisation, la commercialisation des produits de la pêche et la lutte contre la pêche illicite, non réglementée et non déclarée. - Convention entre le Groupe Banque Centrale Populaire (BCP) du Maroc et l'Etat du Sénégal, relative à la levée de fonds sur le marché financier de l'UEMOA à hauteur de 30 milliards de FCFA.

Cette convention signée par le ministre sénégalais de l'économie, des finances et du plan, Amadou Ba, et par le PDG de la Banque centrale populaire, Mohamed Benchaaboun, a pour objet de fixer le cadre de partenariat entre les parties et définir leurs engagements et obligations respectifs, dans l'attente de la conclusion des actes spécifiques qui viendront en préciser les termes, condition et modalités.

Le Groupe BCP, à travers la filiale Banque Atlantique Sénégal, s'engage à contribuer au financement du budget de l'Etat du Sénégal au titre de l'exercice 2015 à hauteur de 30 milliards de FCFA par sa participation aux émissions de titres publics réalisés sur le marché régional. - Convention de financement pour la réhabilitation du "ranch de doly" entre le Groupe Attijariwafa Bank et la République du Sénégal, signée par le ministre sénégalais de l'économie, des finances et du plan, Amadou Ba, et par le PDG du Groupe Attijariwafa Bank, Mohamed El Kettani.

Elle est destinée à encadrer le financement complémentaire des travaux de construction du mur de clôture pour la sécurisation du Ranch de Doly. En plus des ressources mobilisées par l'Etat du Sénégal, la Banque a convenu, par le biais de sa filiale "Crédit du Sénégal", de parfaire le financement de ce projet à travers l'octroi d'un montant de 3,8 milliards de FCFA. - Convention de partenariat entre Atlantic micro-finance for Africa du Maroc et le ministère sénégalais de l'économie et des finances, signée par le ministre Amadou Ba et le PDG de la Banque centrale populaire, Mohamed Benchaaboun.

Elle a pour objet de collaborer pour la mise en place d'un programme de micro finance qui a pour but de permettre à des personnes économiquement fragiles de créer ou développer leur propre activité de production ou de service, et de disposer d'un ensemble de services financiers en vue d'assurer leur insertion économique. - Convention d'investissement entre la Société Douja Promotion (Groupe Addoha Sénégal) et la république du Sénégal, signée par le ministre sénégalais de l'économie, des finances et du plan, Amadou Ba, et le PDG du Groupe de promotion immobilière Addoha Douja Promotion, Anas Sefrioui.

Addoha Sénégal s'engage, selon les termes de la convention, à réaliser dans un délai de 24 mois le programme de la Cité de l'émergence, en fonction de la commercialisation.

Lundi 25 Mai 2015 - 19:36





Nouveau commentaire :
Twitter