Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Maroc-Pays-Bas: signature d'un mémorandum d'entente en matière de coopération énergétique


Mercredi 25 Février 2015 modifié le Mercredi 25 Février 2015 - 21:22

La Maroc et les Pays-Bas ont procédé, mercredi en marge de l'ouverture de la deuxième édition du forum de l'énergie de Rabat, à la signature d'un mémorandum d'entente en matière de coopération énergétique.




Cet accord, paraphé par le ministre de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'Environnement, Abdelkader Amara, et le ministre des affaires étrangères du Royaume des Pays-Bas, M. Bert Koenders, vise à promouvoir un modèle énergétique durable et faire face aux défis auxquels le secteur est confronté.

Il ambitionne également de renforcer la coopération entre les institutions gouvernementales et de recherches ainsi qu'entre les sociétés des deux pays, de manière à accélérer la réalisation des politiques énergétiques.

La convention, qui porte notamment sur le domaine du gaz naturel, le gaz naturel liquéfié et sa transformation ainsi que les énergies renouvelables, traitera également de la réforme du secteur énergétique pour une meilleure ouverture sur les marchés favorisant un modèle d'énergies durables.

Les deux parties s'engagent aussi, en vertu de cet accord, d'échanger les expériences techniques et institutionnelles relatives au gaz naturel liquéfié et sa transformation, aux systèmes juridiques et fiscaux, ainsi qu'au développement de projets communs.

S'exprimant à l'ouverture du 2ème Forum de l'énergie de Rabat, M. Amara a souligné que la manifestation constitue une étape privilégiée dans la dynamique de renforcement de la coopération et de la gouvernance de l'énergie au niveau mondial et de développement des partenariats et des échanges entre plusieurs pays, au service d'un développement volontariste et durable du secteur énergétique, sous l'égide d'une Charte de l'Energie modernisée et globalisée.

"Le Royaume du Maroc, partie intégrante de la région MENA et de l'Afrique, qui occupe une place privilégiée dans l'espace euro-africain et qui se lance dans une coopération soutenue avec la Charte de l'Energie, ne ménagera aucun effort pour traduire ces opportunités en réalité et contribuer à instaurer une coopération renforcée et un véritable partenariat mutuellement fructueux", a relevé M. Amara.

Et d'ajouter que le Maroc est disposé à développer des coopérations triangulaires dans le domaine énergétique en faveur des pays de l'Afrique sub-saharienne.

Le ministre des Affaires étrangères du Royaume des Pays-Bas a fait savoir, quant à lui, que le secteur énergétique constitue le "fuel" d'un développement économique prospère, relevant la nécessité de hisser les investissements dans le domaine.

Le responsable a, en outre, appelé la communauté internationale à consolider ses efforts afin de faire face aux différents défis auxquels le secteur est confronté, notamment les problèmes géopolitiques, notant l'impératif de satisfaire les besoins énergétiques de la population de la globe, en lui garantissant un accès équitable au différents services offerts par le secteur.

De son côté, le Secrétaire général de la Charte internationale de l'Energie, Urban Rusnàk, a souligné que la conférence ministérielle sur la Charte, prévue le 20 mai prochain à la Haye, constitue une occasion idoine pour créer un marché régional de l'énergie, tout en renforcement les coopérations et les partenariats dans le secteur.

M. Rusnàk a, en outre, appelé les participants à ce carrefour énergétique à partager leurs savoir-faire dans le domaine et d'attirer le financement nécessaire pour asseoir un modèle énergétique durable et prospère.

Ce Forum est organisé par le ministère de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'Environnement, en partenariat avec le ministère des affaires étrangères du Royaume des Pays-Bas et le Secrétariat de la Charte de l'Energie sous le thème : "Renforcement de la coopération et du partenariat pour un développement énergétique durable au Moyen Orient et en Afrique: le rôle de la Charte internationale de l'Energie".

Les conférenciers appartenant aux gouvernements, à l'industrie énergétique, aux organisations internationales, aux institutions financières internationales, au monde académique et à la société civile ont débattu de thèmes importants liés notamment à la promotion et la protection des investissements énergétiques, à l'efficacité énergétique, aux énergies renouvelables, à l'exploitation du potentiel énergétique de l'Afrique et à la lutte contre la pauvreté énergétique.

Cette deuxième édition, qui fait suite à la première tenue à Rabat en septembre 2012 et marquée par la signature du Maroc de la Déclaration politique de la Charte de l'Energie, vise le renforcement de la coopération dans le secteur entre les pays signataires.

Elle constitue ainsi, pour le Maroc, pays actif dans la coopération régionale, une nouvelle occasion de renforcer ses relations de partenariat avec les autres pays participants et de présenter le modèle énergétique marocain qui continue de susciter un intérêt croissant à l'échelle internationale.
Mercredi 25 Février 2015 - 21:21





Nouveau commentaire :
Twitter