Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Maroc : Mâzouz plaide les causes des MRE auprès des autorités françaises


Dimanche 11 Novembre 2012 modifié le Dimanche 11 Novembre 2012 - 22:48




Abdellatif Mâzouz
Abdellatif Mâzouz
Le ministre délégué chargé de la Communauté marocaine résidant à l'étranger a eu, cette semaine à Paris, d'intenses contacts avec plusieurs ministres et responsables français, axés sur les préoccupations sociales, culturelles, économiques et politiques des Marocains résidant en France.

La cause des retraités migrants a été au coeur des entretiens de M. Abdellatif Mâzouz avec Mme Michèle Delaunay, ministre déléguée chargée des Personnes âgées, devant laquelle il a plaidé pour l'amélioration des conditions d'hébergement dans les foyers des travailleurs migrants et la garantie de la portabilité de la couverture médicale des personnes âgées.

Les deux ministres ont convenu de la mise en place d'une équipe pour approfondir les propositions de dispositions permettant d'annuler la clause d'obligation de séjourner en France pour les retraités marocains bénéficiant de l'allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA).

Etant "non contributive", cette allocation est exclue du champ d'application des conventions de sécurité sociale conclues entre la France et les pays tiers, dont le Maroc. Ces conventions permettent l'exportabilité des seules prestations "contributives" aux retraités installés à l'étranger.

Le ministre a, par ailleurs, souligné, auprès de la ministre déléguée chargée de la Réussite éducative, Mme George Pau-Langevin, la nécessité de développer l'enseignement de la langue arabe dans le cursus éducatif des écoles françaises et proposé la mise en place d'un partenariat entre le Maroc et la France notamment pour la formation des formateurs.

Les deux responsables ont discuté des pistes possibles dans le cadre de la coopération multilatérale (fonds européens) pour la réalisation de projets liés à l'intégration et à la lutte contre l'échec scolaire, comme ils ont envisagé la mise en place de projets éducatifs au profit des MRE dans le cadre de l'Union Pour la Méditerranée.

M. Mâzouz a rappelé l'importance de renouer des liens des nouvelles générations issues de l'immigration avec leur pays d'origine, mettant en avant l'expérience des séjours culturels et linguistiques et des sessions de formation professionnelle au Maroc au profit de cette catégorie.

Au volet institutionnel, les expériences respectives en matière de gestion des communautés expatriées ont fait l'objet d'un échange avec la ministre déléguée chargée des Français de l'étranger, Hélène Conway-Mouret, et avec le Secrétaire général à l'immigration et à l'intégration, Stéphane Frattacci.

Le ministre marocain a plaidé pour la facilitation des procédures d'entrée, de circulation et de séjour en France pour les Marocains.

Il a été convenu d'approfondir la coopération en matière des systèmes d'information et des services publics destinés aux populations expatriées des deux pays.

M. Mâzouz et Mme Conway se sont mis d'accord pour le lancement d'un réseau des ministères en charge des émigrés et de l'organisation d'une première rencontre ministérielle en 2013.

Au cours de ses entretiens avec les responsables français, M. Mâzouz a mis en exergue les réformes et les avancées réalisées par le Maroc, notamment la nouvelle Constitution, ainsi que la politique du gouvernement vis-à-vis des MRE. A cet égard, il a proposé à la partie française de mener une réflexion conjointe sur la question de la participation des Marocains aux élections locales conformément à l'esprit de réciprocité tel que stipulé par l'article 30 de la Constitution marocaine.

Sur un autre chapitre, le ministre a examiné avec des responsables du Département du sport et de la jeunesse la possibilité de faire bénéficier les associations de MRE en France des programmes de formation de bénévoles formateurs d'associations, d'intégration de réseaux d'associations et de levée de fonds.

Au volet culturel, le ministre s'est entretenu avec le président du Conseil d'administration de l'Institut du monde arabe (IMA) de Paris, Bruno Levallois, de la mise en place d'un partenariat entre cet institut et le ministère pour l'échange d'expériences et l'assistance technique en termes de gestion d'activités des centres culturels marocains à l'étranger (organisation des activités culturelles, enseignement de la langue arabe, etc).

L'organisation d'un stage au sein de l'IMA au profit des responsables des centres culturels de Montréal, Bruxelles et Séville et le développement de l'enseignement de la langue arabe au sein du système éducatif français ont été également au menu.

Enfin, le ministre s'est rendu à Mantes-la-Jolie, une ville située à une cinquantaine de km à l'ouest de Paris, où il a fait le point avec le maire, Michel Vialay sur les étapes et pré-requis nécessaires à la réalisation du projet de Centre culturel marocain que cette ville devra accueillir.
Dimanche 11 Novembre 2012 - 17:16





Nouveau commentaire :
Twitter