Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Maroc: Le chanteur Cheb Bilal brille au Festival International du Raï à Oujda


Samedi 24 Juillet 2010 modifié le Dimanche 25 Juillet 2010 - 00:59

La deuxième soirée de la 4ème édition du Festival International du Raï (FIR), organisé du 22 au 24 juillet sous le Haut patronage de SM Le Roi Mohammed VI, a été marquée par un savoureux cocktail musical, dominé par le raï et par l'une de ses vedettes incontestables, Cheb Bilal, qui était très attendu par le public.




Le chanteur Cheb Bilal
Le chanteur Cheb Bilal
Dès sa montée sur scène, peu après minuit, avec son orchestre remarquablement performant et professionnel, Cheb Bilal est entré en communion avec un public connaissant tous les titres de ses chansons.

Ravi de rencontrer ses fans pour la deuxième fois consécutive au Festival International du Raï, Bilal a subjugué les jeunes et les moins jeunes présents en très grand nombre qui ont dansé et vibré tout en entonnant en choeur avec lui les chansons qu'il a interprétées.

Avec sa voix intense, son professionnalisme et son style qui s'inspire des rythmes populaires, il a réussi avec brio à créer une atmosphère de liesse et de communion avec les festivaliers que toute star rêve de provoquer.

Dans ses chansons, Bilal emploie une terminologie très proche des jeunes et traite de sujets pertinents tels les déceptions affectives, les problèmes sociaux et l'immigration, phénomène qu'il avait lui-même vécu.

Né le 23 juillet 1966 en Algérie, Cheb Bilal a été élevé à Oran et y a suivi les cours du conservatoire de musique. Parfaitement bilingue, il a aussi appris son métier en se produisant dans de nombreuses fêtes et mariages locaux.

Il forme le groupe El Ahouar dans les années 80 et remporte, en 1987, le premier prix d'un concours de chansons. C'est au moment où il devient une superstar dans son pays natal qu'il rejoint en 1989 la ville de Marseille en France.

Ses chansons, interprétées en français ou en arabe, sont une véritable promenade méditerranéenne. Il rejoint ainsi les Khaled, Faudel et autres Cheb Mami dans le club très fermé des vedettes du raï.

La seconde soirée du festival a rehaussée aussi par des spectacles envoûtants données par les artistes et groupes Jbrara, Biella Nuei & Azawan, Saïd Senhaji et Cheb Abbes qui ont excellé chacun dans son style offrant aux festivaliers des moments intenses de partage musical.

Evènement populaire par excellence, le FIR qui est initié par l'Association Oujda Arts (AOA) en partenariat avec la wilaya d'Oujda porte fièrement cette année les couleurs des musiques des régions (amazighe, andalouse et gnaouie).

Scène où se produisent les plus grandes stars nationales et internationales du raï, le FIR se veut aussi une étape importante pour montrer l'évolution de cette musique et un grand moment de rencontre entre stars maghrébines.

Cette manifestation culturelle a obtenu un grand succès auprès du public depuis sa première édition en 2007 et a pu, malgré son jeune âge, acquérir une réputation et une certaine notoriété grâce à son originalité.

Plus d'un million et demi de spectateurs en l'espace de trois éditions seulement et plus de 70 artistes ont été accueillis par la scène du FIR.

En 2009, le festival a pu drainer quelques 450.000 personnes dont 250.000 spectateurs rien que pour la soirée de clôture, selon les organisateurs qui s'attendent à quelque 500.000 festivaliers lors de cette édition.


Atlasinfo avec MAP
Samedi 24 Juillet 2010 - 07:53





Nouveau commentaire :
Twitter