Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Maroc : Le Roi Mohammed VI reçoit Jean-Marc Ayrault


Mercredi 12 Décembre 2012 modifié le Jeudi 13 Décembre 2012 - 08:45




Le roi Mohammed VI, le Premier ministre français Jean-Marc Ayrault (centre) et le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius à Casablanca, le 12 décembre 2012.
Le roi Mohammed VI, le Premier ministre français Jean-Marc Ayrault (centre) et le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius à Casablanca, le 12 décembre 2012.
Le Roi Mohammed VI a reçu, mercredi au Palais royal de Casablanca, M. Jean-Marc Ayrault, Premier ministre français, qui était accompagné de MM. Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, Laurent Pic, conseiller diplomatique de M. Ayrault et Charles Fries, ambassadeur de France à Rabat.

A cette occasion, le Souverain a tout d'abord relevé le caractère distingué du partenariat dense et privilégié qui unit les deux pays et la pleine disposition des deux parties à le renforcer et l'approfondir davantage, au service du développement socio-économique durable.

Le Roi s'est également félicité de la qualité du dialogue stratégique établi entre les deux pays et, en particulier, de la concertation fructueuse entretenue entre le Souverain et le Président François Hollande sur les thématiques bilatérales, régionales et internationales.

A cet égard, le Souverain s'est réjoui de la visite d'Etat que le Président Hollande effectuera au Maroc, à l'invitation du Roi, au début de l'année prochaine.

Le Roi a aussi mis en exergue l'importance des Réunions de Haut Niveau, dont la 11ème édition permettra, sans nul doute, d'organiser et d'impulser le processus de rapprochement et le partenariat gagnant- gagnant entre les deux pays dans tous les domaines, notamment par la mobilisation de tous les moyens possibles et de l'engagement des différents acteurs politiques, institutionnels, économiques, sociaux et culturels, en perspective, notamment, du déploiement de la régionalisation avancée dans le Royaume.

Pour sa part, M. Jean-Marc Ayrault a réaffirmé l'appui et le soutien de la France à la dynamique vertueuse de réformes et de modernisation que connait le Maroc, sous la conduite active du Roi.

Rappelant que la France est le premier partenaire économique du Maroc, tous secteurs confondus, le Premier ministre français a réitéré la volonté de son pays de donner une impulsion nouvelle au partenariat bilatéral d'exception, en exploitant les atouts et les potentiels respectifs, dans un monde globalisé et en pleine mutation.

Les deux parties se sont félicitées de leur coordination active dans le développement du Statut avancé Maroc-Union européenne, au sein de l'Union pour la Méditerranée (UPM), ou encore dans le cadre de la coopération en Méditerranée occidental (5+5).

Enfin, le Souverain et le Premier ministre français ont procédé à un large tour d'horizon des principales questions régionales et internationales d'intérêt commun.

Ils ont marqué leur forte préoccupation de la détérioration de la situation au Sahel, et plus particulièrement au Mali. Tout en appelant à l'engagement d'un dialogue inclusif entre toutes les forces politiques maliennes et à l'encouragement des négociations en cours avec les groupes maliens non terroristes, les deux parties ont fait le point sur l'appel conjoint du Mali et de la CEDEAO à une intervention militaire contre les groupes terroristes et djihadistes.

Par ailleurs, et après avoir relevé l'importance des résultats de la réunion du groupe des Amis du peuple syrien , tenue le jour même à Marrakech, le Souverain et le Premier ministre français ont convenu de la nécessité d'accompagner la Coalition nationale des forces de la révolution et de l'opposition syrienne dans le cadre d'une nécessaire transition politique en Syrie et de renforcer le soutien humanitaire à la population syrienne.

Enfin, le Roi, Président du Comité Al Qods, a réitéré le besoin de trouver une formule nouvelle de relance des négociations israélo-palestiniennes, en vue de résoudre définitivement ce conflit et permettre l'établissement d'un Etat palestinien viable à tous les niveaux, contigu géographiquement, dans les frontières reconnues de 1967.

Ont assisté à cette audience MM. Abdelillah Benkirane, Chef du gouvernement, et Youssef Amrani, ministre délégué auprès du ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération.
Mercredi 12 Décembre 2012 - 16:22





Nouveau commentaire :
Twitter