Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Maroc: Le PI se doit de prendre sa "place naturelle comme force politique souveraine de ses décisions" (Hamid Chabat)


Dimanche 22 Novembre 2015 modifié le Dimanche 22 Novembre 2015 - 00:02

Le Secrétaire général du parti de l'Istiqlal (PI), Hamid Chabat, a affirmé, samedi à Rabat, que le PI se doit de prendre sa place naturelle comme force politique souveraine de ses décisions et force de proposition à même de faire face à tous les défis, indépendemment d'une prise de position en faveur d'une partie ou d'une autre".




Intervenait à l'ouverture de la session ordinaire du Conseil national du PI, Chabat a rappelé que ce Conseil avait décidé que le parti devait "jouer son rôle dans le cadre de l'opposition" et que "cette décision historique ne supposait aucune coordination avec une quelconque partie dans l'accomplissement de ce rôle", ajoutant que cette fonction avait nécessité, à un certain moment, la coordination au niveau parlementaire avec les composantes de l'opposition au Parlement.

Le Secrétaire général de l'Istiqlal a aussi estimé que sa formation politique vivait "une période critique", et que la situation organisationnelle du parti ne lui est pas favorable dans ces conditions. Et d'ajouter que "le discours politique du parti n'a pas été non plus propice pour percer au coeur des problématiques, probablement parce que nous avons pensé aux discours sans accorder d'importance aux moyens organisationnels et médiatiques", estimant qu'il s'agit là de l'explication des résultats négatifs récoltés par le parti lors des dernières élections dans certaines grandes villes et dans des communes qui constituaient des fiefs historiques de l'Istiqlal.

Chabat a ainsi souligné le souhait du PI, à la veille d'une année électorale décisive, de gagner ce pari et de relever les défis à venir, chose qui nécessite davantage de volonté et de détermination à "faire face aux attaques acharnées contre l'Istiqlal de la part de plusieurs parties, afin que le PI puisse conserver sa place naturelle et remporter les législatives de 2016".

Cette session du Conseil national du PI, a-t-il poursuivi, se tient à la suite d'une période riche en événements nationaux et activités partisanes, notamment les élections régionales et communales de septembre dernier, et les élections des chambres professionnelles et de la chambre des Conseillers, "marquées par la conservation par le parti de sa place au devant de la scène politique nationale".

Il est ainsi de la responsabilité du parti suite à ce processus électoral de procéder à une évaluation générale et méticuleuse de ces élections, aussi bien au niveau interne du parti qu'externe en relation avec le champ politique national, a-t-il souligné, notant qu'il s'agit d'une tâche urgente qui permettra au parti de consacrer les acquis et de mettre le doigt sur les lacunes.

Pour ce qui est du dialogue social avec les centrales syndicales, Chabat a estimé que le gouvernement "a délibérément vidé ce dialogue de son contenu" et s'est "entêté à ne pas répondre aux revendications légitimes des centrales syndicales, entrainant le pays dans un climat de tension sociale".

Il a appelé, à cet égard, à l'ouverture d'un véritable dialogue, efficace et fructueux avec les centrales syndicales pour l'ouverture de nouvelles perspectives et mettre fin aux tensions actuelles.
Dimanche 22 Novembre 2015 - 00:01

Source MAP




Nouveau commentaire :
Twitter