Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Maroc : Juppé juge le PJD "modéré"


Lundi 28 Novembre 2011 modifié le Lundi 28 Novembre 2011 - 18:23




Maroc : Juppé juge le PJD "modéré"
Le chef de la diplomatie française, Alain Juppé, a relativisé aujourd'hui la victoire des islamistes aux législatives marocaines, soulignant qu'ils n'avaient pas de majorité absolue et qu'ils faisaient déjà partie du précédent Parlement.

"Les élections au Maroc se sont déroulées dans de bonnes conditions comme en Tunisie. Elles ont donné un résultat qu'il faut respecter", a-t-il déclaré. Les islamistes modérés du Parti justice et développement (PJD) ont remporté une large victoire aux législatives du 25 novembre au Maroc avec 107 sièges sur 395. Pour la première fois dans l'histoire moderne du royaume, ils vont diriger le gouvernement

"C'est un parti qui a des positions modérées. On ne peut pas partir du principe que tout parti qui se référe à l'islam doit être stigmatisé", a estimé d'autre part Alain Juppé. "Ce serait une erreur historique, il faut au contraire parler avec ceux qui ne franchissent pas les lignes rouges qui sont les nôtres, c'est-à-dire le respect des élections, l'Etat de droit, les droits de l'homme et de la femme", a-t-il ajouté.

Le ministre des Affaires étrangères n'a pas précisé s'il avait appelé le secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, pour le féliciter du succès de son parti aux législatives.

Lundi 28 Novembre 2011 - 13:24

(Avec AFP)





1.Posté par Driss Buzz le 29/11/2011 09:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Maroc et ses journalistes marocains vivent toujours un complexe d'infériorité comme un lourd traumatisme d’esclavage dont ils ne parviennent pas à se détacher. Est-ce que les décisions politiques des marocains doivent nécessairement avoir l'aval du maître français ministre des affaires étrangères pour leur conférer une légitimité? Pourquoi ne pas demander l'opinion des voisins directs algériens et espagnols, symboliquement pour une question de proximité ce serait plus cohérent. Le Maroc est un pays souverain et n’a pas à se faire dicter son destin par un pays ex-colonisateur.

Nouveau commentaire :
Twitter