Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Maroc : Il est capital pour la Cen-Sad d'être mieux outillée face aux "graves dérives sécuritaires"


Lundi 11 Juin 2012 modifié le Lundi 11 Juin 2012 - 21:36




Saâd Dine El Otmani
Saâd Dine El Otmani
Le Maroc se prononce pour la promotion du rôle et des outils d'action de la Cen-Sad (Communauté des États sahélo-sahariens) de sorte à ce qu'elle soit capable d'apporter des réponses efficaces aux différentes situations et aux "graves dérives sécuritaires" dans la région, a affirmé lundi le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Saâd Dine El Otmani.

"Notre communauté est appelée aujourd'hui à ouvrir la voie à l'émergence d'une organisation forte et moderne capable de trouver des solutions adaptées" pour la région "en proie à de graves dérives sécuritaires mettant en péril l'ensemble de l'espace sahélo-saharien", a déclaré M. El Otmani devant le conseil exécutif de la Cen-Sad, réuni en session extraordinaire à Rabat.

Le ministre a particulièrement mis en garde contre la prolifération des réseaux criminels et terroristes transfrontaliers et les trafics illicites d'armes et de drogue avec leur corolaire d'insécurité et d'instabilité.

"Les évènements survenus dernièrement dans la région, a-t-il précisé, ont accentué les risques d'instabilité dans la région du Sahel, notamment au Mali où des groupes terroristes ont réussi à prendre le contrô le d'une vaste zone géographique".

A cet égard, il a jugé "insuffisantes" les initiatives lancées jusqu'ici pour lutter contre le terrorisme et le crime organisé. "Ces mesures sont aujourd'hui dépassées par les évènements", a regretté M. El Otmani qui a appelé les pays membres à agir de concert pour assurer la stabilité régionale qui demeure "une condition sine qua none pour le développement durable" et mobiliser dans un élan de solidarité toutes les énergies.

Selon M. El Otmani, la communauté des Etats sahélo-sahariens est "habilitée à jouer un rô le de premier plan au service de la stabilité régionale. Elle est le cadre le mieux approprié pour s'y mettre d'autant plus que tous les foyers de tension se trouvent dans l'espace géographique de ses pays membres".

Le conseil exécutif de la Communauté des Etats sahélo-sahariens (CEN-SAD) a ouvert dans la matinée les travaux de sa session extraordinaire, après deux jours de préparatifs dominés par la réorientation des objectifs de l'organisation sous régionale.

Les discussions tournent notamment autour de la refondation de la CEN-SAD et des pistes de sa réorganisation pour faire face aux nouveaux défis, sur fond d'inquiétudes face aux crises sécuritaires qui secouent la zone sahélo-saharienne.

Les pays de la communauté "se rassemblent autour d'un constat commun et d'une vision partagée, animés d'une volonté politique collective d'insuffler une dynamique nouvelle" à la CEN-SAD, a-t-on indiqué auprès du ministère des affaires étrangères.

La Cen-Sad tient à Rabat sa première réunion après les évènements qui ont conduit à la chute des régimes de Ben Ali et du colonel Kadhafi, un des principaux initiateurs de ce groupement et dont le pays abrite encore le siège.

Créée en avril 1998 à Tripoli, en Libye, la communauté des Etats sahélo-sahariens regroupe à ce jour 28 Etats de la zone du Sahel et du Sahara.

Lundi 11 Juin 2012 - 13:48

Avec MAP




Nouveau commentaire :
Twitter