Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Maroc: Hamid Chabat veut mettre sous tutelle le chef de gouvernement Benkirane (presse)


Samedi 12 Janvier 2013 modifié le Samedi 12 Janvier 2013 - 18:23




Maroc: Hamid Chabat veut mettre sous tutelle le chef de gouvernement Benkirane (presse)
Sous le titre "Istiqlal-PJD: déballage public", l'hebdomadaire marocain +Challenge+ relève samedi que le nouveau secrétaire général du parti de l'Istiqlal Hamid Chabat avait annoncé la couleur dès son élection à la tête de l'Istiqlal en exprimant son mécontentement du fonctionnement du gouvernement et en réclamant un remaniement ministériel, précisant que cette fois, il a envoyé un document à Abdelilah Benkirane où il réclame un remaniement très large, donnant 20 pc aux femmes et surtout une direction collégiale de la majorité pour diriger l'Exécutif.

"Cette mise sous tutelle du chef du gouvernement est l'exigence la plus inacceptable aux yeux de Benkirane", explique l'hebdomadaire, ajoutant que "Benkirane, pourtant impulsif d'habitude, n'a pas réagi pour le moment, mais ce sont les Istiqlaliens opposés à Chabat, qui sont sortis du bois pour défendre la coalition, quant au PPS et au MP, ils ont, après avoir tenté de jouer les intermédiaires, jeté l'éponge et préfèrent le mutisme".

Pour la publication, "il s'agit là d'un silence assourdissant qui cache mal le malaise d'une coalition prise en otage par le changement intervenu à la tête de l'Istiqlal", dont les mécontents ont trouvé en Chabat, un leader charismatique pour défendre leurs ambitions, relevant que "ses demandes répétées de remaniement ont certes cette dimension, mais pas uniquement: ce qu'il veut c'est une véritable redistribution des cartes, renforçant la présence de son parti aux départements les plus sensibles".

"C'est sans doute parce que tout changement d'alliances pour sauver la majorité est un casse-tête que Benkirane encaisse en silence, se montre patient et préfère calmer le jeu", souligne l'hebdomadaire, notant que "les négociations seront très dures parce que le nouveau +zaïm+ istiqlalien place la barre très haut, mais pour Benkirane, assurer la continuité de la coalition est vital, toute autre solution l'affaiblissant politiquement".

De son cô té, +Maroc Hebdo International+ écrit que "la pratique constitutionnelle vient de s'enrichir avec ce mémorandum adressé par Chabat au Chef de l'Exécutif", ajoutant que "ce document illustre une procédure inédite jusqu'alors: celle d'une composante d'une majorité rendant publiques des revendications de réaménagements du Cabinet tant pour ce qui est de ses structures que de son fonctionnement, alors que d'ordinaire, quand des questions de cette nature se posaient, elles restaient confinées dans un cadre discret et informel jugé plus conforme aux usages".

Selon la publication, deux facteurs ont poussé de manière cumulative dans ce sens: "Le premier est évidemment le nouveau cadre offert par la Constitution de 2011 (...) et le second a trait à la situation particulière du parti de l'Istiqlal, dirigé depuis septembre dernier par Hamid Chabat qui, tout au long de sa campagne, avait annoncé la couleur en formulant un certain nombre de corrections devant être apportées au Cabinet investi".

"Celles-ci viennent d'être finalisées dans le mémorandum du 3 janvier dernier. Elles participent d'une première approche: celle d'une remise à plat globale du bilan du gouvernement et de sa gouvernance", précise l'hebdomadaire, qui note l'existence, entre l'hypothèse du statuquo et celle du grand changement appelé de ses voeux par Chabat, d'une troisième option au coût politique a minima, à savoir celle d'une reconfiguration de la structure du Cabinet actuel, aux marges, sans pour autant bousculer les équilibres politiques de janvier 2012.

Samedi 12 Janvier 2013 - 14:30






1.Posté par Babouche le 12/01/2013 15:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Au lieu de se tirer dans les pattes, nous avons le plus besoin en ce temps de crise d'une synergie globale entre les différentes parties pour faire face aux défis actuels et futurs.

2.Posté par Farid Mnebhi le 13/01/2013 16:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce Chabat,, un parvenu, serait plus inspirér à s'occcuper du comportement délinquant de ses garçons que de tirer à boulets rouges sur le gouvernement et Monsieur Nizar.
D'ailleurs, sa gestion de la Mairie de Fes pose de grosse interrogations sur le plan financier..
Il en est de même de son élection au poste de Secrétaire Général de l'Istiqlal qui est fortement contesté dans son parti.

Nouveau commentaire :
Twitter