Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 

 







Maroc: Hakima El Haite plaide pour un "réseau d’expertises" pour accélérer la mise en oeuvre de l'accord de Paris


Mercredi 1 Mars 2017 modifié le Jeudi 2 Mars 2017 - 08:34

La ministre déléguée chargée de l'Environnement, Hakima El Haite a appelé, mercredi à Rabat, à former un réseau entre les centres de compétences dans le monde et à mettre en place une base de données afin d'accélérer la mise en oeuvre de l'accord de Paris.




Dans une allocution à l'ouverture de l'atelier international sur le renforcement des capacités et la mise en œuvre de l'Accord de Paris sur le climat, Mme El Haite a relevé que "la mise en place d'une base de données commune qui permettrait la mobilité d’expertise entre les centres de compétences serait bénéfique pour accélérer la mise en oeuvre de l'accord de Paris", soulignant la nécessité de mettre en oeuvre un réseau commun qui contribuera à la mutualisation des efforts et l'expertise et la coordination des activités afin de "sortir avec des agendas intégrés qui permettront d'atteindre rapidement les objectifs".

La ministre a également fait savoir qu'"il est impensable" que les centres de compétences continuent à travailler dans un cadre compétitif, alors que "les besoins sont énormes" et "la masse de travail qui existe aussi bien en Afrique, qu'aux Etats insulaires, en Amérique latine et aux pays du Sud en général est énorme".

Elle a par ailleurs appelé à trouver des moyens permettant d'articuler entre cette coalition, à savoir le Centre de compétences en changements climatiques du Maroc (4C-Maroc) et le Comité de Paris sur le renforcement des capacités pour la mise en oeuvre de l'accord de Paris (PCCB), ainsi que les moyens qui permettront de devenir le bras opérationnel de ce Comité et de créer un trait d'union avec le PCCB, qui soit reconnu par la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), rappelant la nécessité de sortir avec une vision claire sur un système de gouvernance qui devrait être proposé lors de la réunion prévue à Bonn en mai prochain.

Elle a aussi appelé à développer des centres de compétences à même de servir les pays en développement et répondre à leurs besoins spécifiques, rappelant que l'idée initiale de la création de cette coalition de centres de compétences (4C-Maroc) est de mutualiser les expertises.

Mme. El Haite s'est également félicitée de cette "belle opportunité" d’œuvrer aux côtés du 4C-Maroc pour la mise en oeuvre de l'accord de Paris, saluant la confiance accordée au Maroc pour assurer le secrétariat de cette coalition.

La séance d'ouverture qui a été animée par l'expert senior sur le climat au Ghana, Seth Osafo, a été notamment marquée par la participation de l'ambassadeur pour les négociations multilatérales au sein du comité de pilotage de la COP22, Aziz Mekouar.

Organisé les 1er et 02 mars à Rabat à l’initiative du ministère délégué chargé de l’Environnement avec le soutien technique du 4C-Maroc et de la Coopération internationale allemande (GIZ), cet atelier vise à enrichir les débats, recueillir les recommandations stratégiques et les orientations techniques, qui alimenteront les prochaines réunions du PCCB, lesquelles seront axées sur la mise en oeuvre de l'accord de Paris, et les interconnections entre le renforcement des capacités et l'implémentation des contributions au niveau national en matière d'atténuation des émissions et d'adaptation aux effets du changement climatique.

Cet événement sera également l'occasion de recueillir les avis et perspectives stratégiques et opérationnelles des officiels, organisations internationales et réseaux d’experts en changements climatiques, autour du rôle des centres et des coalitions et réseaux régionaux et internationaux sur les changements climatiques pour le renforcement de la coopération Nord-Sud et Sud-Sud et le partage des connaissances.

Atlasinfo (avec map)
Mercredi 1 Mars 2017 - 14:33





Nouveau commentaire :
Twitter