Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Maroc-CCG : adoption à Manama du plan d'action pour la période 2012 et 2017


Jeudi 8 Novembre 2012 modifié le Jeudi 8 Novembre 2012 - 23:14

La réunion conjointe tenue, mercredi à Manama, entre les ministres des Affaires étrangères des pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG) et le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Saad Dine El Otmani, a adopté "le plan d'action commun pour la coopération entre le Royaume du Maroc et le CCG durant la période 2012 - 2017".




Maroc-CCG : adoption à Manama du plan d'action pour la période 2012 et 2017
Un communiqué rendu public à l'issue cette occasion à laquelle a pris part également le secrétaire général du Conseil de coopération du Golfe, indique que "les ministres des Affaires étrangères du CCG et du Maroc ont adopté les recommandations de la commission des hauts responsables des départements des Affaires étrangères des deux parties et du secrétariat général du CCG, et qu'il a été convenu de mettre en œuvre le plan d'action commun pour la coopération 2012 - 2017, qui a fixé les domaines de coopération, les objectifs, les orientation générales et les mesures idoines pour concrétiser cette coopération.

Il a été également convenu que la réunion des ministres des affaires étrangères du CCG et du Royaume du Maroc se tienne annuellement ou en cas de nécessité, ajoute le communiqué.

Une commission mixte pour la coopération entre le CCG et le Royaume du Maroc composée de hauts responsables des départements des affaires étrangères et du secrétariat général du CCG sera, par ailleurs, créée avec pour mission d'appuyer la coopération bilatérale dans le domaine politique, soumettre les recommandations des réunions ministérielles conjointes, et assurer le suivi des réunions des "groupes de travail spécialisés".

Il a été convenu, en outre, de constituer des "groupes de travail spécialisés", pour se pencher sur l'examen des domaines de coopération retenus dans le "plan d'action commun", dont l'économie, l'agriculture, la sécurité alimentaire, le transport, les télécommunications, l'environnement et les énergies renouvelables, les ressources humaines, le tourisme, l'enseignement et la recherche scientifique, le développement social, la culture, les médias et la jeunesse et les sports, ainsi que la coopération judiciaire et le notariat.

Le communiqué a appelé à la tenue de réunions des experts des deux parties pour mettre en place les opérations de subvention des projets de développement dans le cadre du soutien accordé au Royaume du Maroc.



Jeudi 8 Novembre 2012 - 13:27





Nouveau commentaire :
Twitter