Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 







Maroc: Benkirane provoque la colère de Moscou après ses déclarations sur la Syrie


Lundi 5 Décembre 2016 modifié le Mardi 6 Décembre 2016 - 12:11

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération a reçu lundi, au siège de son département, l’ambassadeur de Russie à Rabat, M. Valery Vorobiev, à sa demande, indique un communiqué du ministère, précisant que le diplomate russe a exprimé la préoccupation de Moscou après les déclarations d'un très haut responsable gouvernemental marocain (le premier ministre PJD, Abdelillah Benkirane, ndrl) accusant la Russie d’être responsable de la destruction de la Syrie.




Maroc: Benkirane provoque la colère de Moscou après ses déclarations sur la Syrie
Si l'identité de ce "très haut responsable" n'est pas formellement précisée dans le communiqué, la presse marocaine a révélé qu'il s'agissait du secrétaire général du parti islamiste vainqueur des élections législatives du 7 octobre.

Interrogé le 30 novembre par l'agence de presse Quds Press, M. Benkirane avait estimé que "ce que fait subir le régime syrien à son peuple, avec le soutien de la Russie, dépasse toutes les limites (...) Pourquoi la Russie détruit-elle la Syrie de cette façon?".

Le ministre marocain a fait part de l’attachement du Royaume du Maroc à la préservation des relations fortes avec la Fédération de Russie, confortées par la Déclaration sur le partenariat stratégique approfondi, conclue à l’occasion de la visite royale à Moscou, en mars dernier, souligne le communiqué.

Dans une pique clairement adressée à M. Benkirane, reconduit dans ses fonctions le 10 octobre après cinq ans à la tête d'un gouvernement de coalition, les Affaires étrangères soulignent que les "prises de positions officielles" du Maroc, ne ne peuvent, de par leur complexité et leur gravité, faire l’objet d’improvisions hasardeuses, ni exprimer des points de vue personnels".

"Le Maroc, en tant qu’Etat responsable et crédible sur la scène internationale, arrête ses positions diplomatiques officielles à l’aune des valeurs, des principes et des intérêts gouvernant sa politique extérieure", a-t-on assuré de même source.

Le roi Mohammed VI, actuellement en tournée en Afrique de l'ouest, "demeure le garant de la constance et de la pérennité des positions diplomatiques" du Maroc, et du "respect de ses engagements internationaux", précise encore le communiqué.

Le ministre a également rappelé la position claire du Maroc sur la crise syrienne, et qui s’articule essentiellement autour de 4 éléments à savoir l’engagement en faveur d’une solution politique qui garantisse la stabilité de la Syrie, préserve son unité nationale et son intégrité territoriale et la préoccupation par les drames humains graves engendrés par la crise syrienne, note le communiqué.

Il s’agit aussi des actions concrètes entreprises, sur hautes instructions royales afin d’apaiser les souffrances du peuple syrien frère, et notamment le déploiement depuis 2012, d’un hôpital de campagne au Camp Zaatari, la régularisation exceptionnelle de la situation des réfugiés syriens au Maroc, et la fourniture d’une aide humanitaire substantielle.

La position du Maroc se fonde aussi sur la conviction que la résolution de la crise syrienne exige une forte implication de la Communauté internationale et, notamment, des puissances en mesure d’agir sur le terrain et de peser sur le cours des évènements.

A cet égard, le Royaume du Maroc respecte le rôle et l’action de la Russie sur ce dossier comme sur d’autres questions internationales, affirme le communiqué.

Lundi 5 Décembre 2016 - 19:01





Nouveau commentaire :
Twitter