Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Maroc: Benkirane juge "positif" le bilan général du gouvernement


Samedi 28 Décembre 2013 modifié le Dimanche 29 Décembre 2013 - 12:46




Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD) et Premier ministre, Abdelilah Benkirane, a qualifié de "positif" le bilan général du gouvernement conduit par son parti, estimant que "la gestion faite de l'étape passée était réussie".

M. Benkirane, qui présentait, samedi à Salé, le rapport politique à l'ouverture de la session ordinaire du conseil national du PJD, a noté que les résultats enregistrés "ne se sont pas limités au parti ou à la majorité gouvernementale, mais ont profité à tout le pays, qui retrouve aujourd'hui une dynamique de mobilisation globale pour concrétiser le programme gouvernemental et progresser dans la mise en oeuvre des dispositions de la Constitution".

Ce conseil national se tient au terme d'une année "exceptionnelle dans la vie politique et partisane nationale, qui s'est soldée par la consolidation de l'expérience de la réforme dans la stabilité et des réalisations remarquables aux niveaux politique, économique et social", a-t-il mis en avant, soulignant la détermination du parti à accomplir de plus grandes avancées à l'avenir.

Selon le SG du PJD, toute lecture objective de l'évolution du parti sur les plans politique et gouvernemental doit tenir compte de la spécificité de la conjoncture actuelle dans l'entourage immédiat et lointain qui traverse une zone de fortes turbulences, de même qu'elle doit apprécier à sa juste valeur la capacité du Royaume à immuniser le succès du modèle politique marocain par la consécration de l'approche de collaboration entre les différentes institutions constitutionnelles.

S'attardant sur les développements de la question du Sahara, Benkirane a fait état d'un échec cuisant de toutes les manœuvres des adversaires de l'intégrité territoriale du Royaume, évoquant le franc succès de la visite royale aux Etats-Unis d'Amérique, laquelle s'est couronnée par d'importants résultats en termes d'approfondissement des relations stratégiques, politiques et économiques entres les deux pays.

La cause nationale a engrangé d'autres acquis considérables au cours de cette année, dont la résolution du Conseil de sécurité (CS) de l'ONU qui a maintenu inchangées les prérogatives de la MINURSO, l'élection du Maroc comme nouveau membre du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU avec la majorité des voix, ainsi que le renouvellement, par plusieurs pays influents, de leur position soutenant la proposition d'autonomie, a-t-il rappelé.

Après avoir évoqué les circonstances de la crise de l'ancienne majorité gouvernementale, M. Benkirane a indiqué qu'après trois mois de sa formation, la nouvelle majorité a pu "ranimer l'espoir quant à la poursuite et l'accélération du processus de réforme".

Le SG du PJD, qui a cité certaines réalisations du gouvernement emmené par son parti, notamment en matière de bonne gouvernance et d'amélioration des indicateurs sociaux, économiques et de développement, a assuré que l'année prochaine sera charnière pour le processus de parachèvement des grandes réformes, en particulier celles relatives à la justice, la retraite et la Caisse de compensation.

Sur un autre registre, M. Benkirane a affirmé que les prochaines élections communales constitueront "un tremplin vers la mise en œuvre de la régionalisation avancée et des dispositions constitutionnelles relatives à la décentralisation ainsi que vers le renforcement des prérogatives des collectivités territoriales", ajoutant qu'il s'agit d'"un test pour tous qui permettra de mesurer la réussite de la transition démocratique au Maroc".


Dans son intervention, le président du conseil national du PJD, Saâd Dine El Otmani, a indiqué que la tenue de cette session ordinaire intervient dans une conjoncture de stabilité nationale, au moment où la scène internationale est traversée par une vague d'agitation avec en toile de fond des défis politiques et sécuritaires grandissants dans le Sud et une crise économique qui continue de plomber plusieurs pays du Nord.

La stabilité dont jouit le Maroc est due à une multitude de facteurs, en premier lieu le leadership clairvoyant de SM le Roi Mohammed VI et l'adhésion du peuple marocain et de toutes les forces vives de la nation aux réformes structurantes lancées dans le Royaume, a relevé M. El Otmani, ajoutant que la tenue de cette session ayant pour slogan "l'édification démocratique, résistance et engagement" traduit l'engagement du PJD, aux côtés des autres partis, à soutenir ce processus.

Il a, d'autre part, tenu à démentir "les allégations faisant état de dissidences à l'intérieur du parti", affirmant que le PJD connaît une dynamique interne saine et que tous ses membres sont "conscients des enjeux de la conjoncture politique actuelle et des attentes du peuple marocain".

Cette session ordinaire du conseil national est l'occasion de faire le point sur le parcours du parti durant cette année et de définir les chantiers futurs qu'il va entreprendre dans différents domaines.

Samedi 28 Décembre 2013 - 22:04






1.Posté par waly le 29/12/2013 11:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
vu de l' étranger le gouvernement de Benkirane est moins performant que l' ancien gouvernement tant décrié moi j' attend de voir.

Nouveau commentaire :
Twitter