Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Maroc: Benkirane appelle l'administration à vérifier les capacités financières des investisseurs


Mercredi 24 Décembre 2014 modifié le Jeudi 25 Décembre 2014 - 17:04

Le Chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane a appelé, mercredi à Rabat, l'administration à vérifier le sérieux des investisseurs ainsi que leurs capacités financières et professionnelles à réaliser les projets qu'ils présentent, surtout ceux nécessitant le foncier public et des privilèges de l'Etat.




L'administration doit rationnaliser l'utilisation du foncier public et l'orienter vers l'investissement "productif de la valeur ajoutée économique et sociale", a indiqué M. Benkirane qui s'exprimait à l'ouverture de la réunion de la Commission interministérielle des investissements.

Il a, dans ce cadre, souligné l'importance d'opter pour des critères précis, objectifs et unifiés dans la détermination du prix de cession de l'immobilier, afin que l'Etat puisse mobiliser son assiette foncière et répondre aux besoins futurs.

Il a également exhorté les différents départements à signer les conventions approuvées par le gouvernement au sein de la commission dans un délai de rigueur d'un mois, en vue d'aider l'investisseur à exécuter son projet dans des délais raisonnables et conformément à la programmation initiale qu'il a adoptée.

Le chef de gouvernement a appelé les services et les commissions spécialisées à dynamiser les mécanismes de suivi de réalisation des investissements, surtout au niveau local.

Il les a également invité à prendre les mesures nécessaires pour garantir l'exécution des engagements inclus dans les conventions dans les délais et à œuvrer pour traiter les problématiques au temps opportun pour éviter leur aggravation et l'arrêt ou le retard des projets.

"La stimulation des investissements par le gouvernement doit être liée à sa détermination à garantir la même attention et les mêmes privilèges aux investisseurs, et ce conformément à des règles claires et stables en vertu de la loi", a-t-il ajouté.

L'année 2014 a connu la publication de plusieurs lois en la matière, notamment la loi relative au partenariat public-privé qui devrait donner une forte impulsion à l'investissement et la nouvelle loi relative aux établissements de crédit et organismes assimilés, censée diversifier les offres de financement et drainer de nouveaux investissements, a-t-il rappelé.

Il a ainsi mis l'accent sur la nécessité d'accélérer la publication du reste des textes juridiques, exécuter les mesures y afférentes dans le délai déjà fixé, particulièrement les textes d'application des nouvelles lois et de donner une impulsion aux chantiers de facilitation des procédures administratives.

La Commission interministérielle des investissements a approuvé 32 projets de conventions d'investissement pour une enveloppe globale de 15,5 milliards de dirhams (MMDH), devant générer plus de 4.000 emplois stables et directs.

En 2013, la Commission interministérielle des investissements avait approuvé 40 projets de conventions d'investissement et une annexe d'une enveloppe globale de 42 MMDH.

Mercredi 24 Décembre 2014 - 16:40





Nouveau commentaire :
Twitter