Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Maroc: Ahmed Herzenni reçoit le Prix Thomas Ford de l'Université de Kentucky


Vendredi 24 Octobre 2014 modifié le Vendredi 24 Octobre 2014 - 17:17




L'ancien président du Conseil consultatif des droits de l'Homme (CCDH) Ahmed Herzenni a reçu, jeudi à Lexington (Kentucky, centre-est des Etats Unis) le prix Thomas Ford de l'Université de Kentucky.

Dans une allocution, M. Herzenni, qui a obtenu son doctorat en sociologie et en anthropologie de l'Université du Kentucky en 1994, s'est dit très touché par cette prestigieuse distinction, soulignant que ses années d'études à l'université US lui ont permis d'apprendre davantage et de s'épanouir au niveau académique, professionnel et personnel .

L'ancien président du CCDH a mis l'accent dans son intervention sur le rôle de l'Instance Equité et Réconciliation (IER), installée par le Souverain en 2004, rappelant qu'elle a œuvré à rétablir la vérité sur les violations passées des droits de l'Homme, en donnant notamment la parole aux victimes durant des auditions publiques.

Titulaire également d'un diplôme d'études approfondies en sociologie (faculté des lettres et des sciences humaines de Rabat), M. Herzenni a entamé sa carrière professionnelle en tant qu'enseignant au collège (1971-1986) avant d'exercer en tant que chercheur à l'institut national de recherche agronomique de Settat (1986-1995) et de Rabat et Settat (1997-2006) puis en tant que professeur à l'université Al Akhawayne d'Ifrane (1995-1996).

En 2006, M. Herzenni a été nommé par le roi secrétaire général du Conseil supérieur de l'Enseignement. Une année après, il a été nommé président du Conseil consultatif des droits de l'Homme (CCDH).

M. Herzenni s'est déployé par ailleurs comme consultant national et international sur les questions agricoles, de développement rural et de gestion des ressources naturelles et environnementales, d'approche participative et de formation professionnelle.

Vendredi 24 Octobre 2014 - 17:13





Nouveau commentaire :
Twitter