Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Maroc : 16-ème festival "Jazz au Chellah" à Rabat


Jeudi 16 Juin 2011 modifié le Jeudi 16 Juin 2011 - 08:40

La 16-ème édition du festival "Jazz au Chellah" s'est ouverte, mercredi soir, par la prestation en plein air dans les remparts du site historique du Chellah du quartet britannique Portico.




Maroc : 16-ème festival "Jazz au Chellah" à Rabat
Les mélodies de ce groupe de jeunes ont un fort pouvoir d'attraction et la sonorité cuivrée, assez chaude, du hang drums, y contribue largement. Inventée par deux Bernois en 2000, cette percussion, faite d'un hémisphère en métal alvéolé et percé en son fond, se situe entre les timbres du gamelan javanais, du gong et du steel drum des Caraïbes.

Portico Quartet est né sur les bancs de l'université à Londres, de la rencontre de deux amis d'enfance originaires de Southampton, Jack Wyllie et Milo Fitzpatrick, avec Duncan Bellamy et Nick Mulvey, alors guitariste avant de découvrir le hang drums.

La deuxième partie de la soirée a été marquée par une rencontre inédite entre les Talking Horns d'Allemagne et la Taifa Aissaouia Al Houda.

Le public, venu nombreux, a pu ainsi assister à une belle fusion entre la spiritualité des chants du patrimoine oral Aissaoui sur un fonds "Jazzy" provenant des cuivres du talentueux quartet allemand.

Intervenant à l'ouverture de cette messe annuelle des fans de Jazz qui rassemblera cette année, 10 bands, 40 artistes de 13 pays européens rejoints par une quinzaine de musiciens marocains, l'ambassadeur chef de la délégation de l'Union européenne au Maroc, M. Eneko Landaburu, a souligné l'importance de célébrer, à travers ce festival, les valeurs essentielles de la liberté, du dialogue, de la compréhension et de la tolérance.

Le festival "Jazz au Chellah" offre l'occasion d'un dialogue entre les artistes européens et marocains et constitue un rendez-vous pour l'échange interculturel, a-t-il ajouté.

Pour sa part, Majid Bekkas, directeur artistique du Festival Jazz au Chellah, a indiqué que le choix d'associer le quartet "Talking Horns" avec la Taifa Aissaouia permet de dégager de nouvelles sonorités qui émanent de la fusion entre les rythmes Aissaoui et l'improvisation de la troupe allemande, et ainsi confirmer la vocation du festival qui poursuit inlassablement sa marche, depuis 15 ans, vers une nouvelle musique transculturelle.

La cérémonie d'ouverture de cette manifestation a été marquée par la présence notamment, du Conseiller du Roi, M. André Azoulay et de plusieurs personnalités représentant le corps diplomatique accrédité au Royaume

Le Festival du Jazz au Chellah est organisé depuis 1996 à l'initiative de la Délégation de l'UE au Maroc avec les ambassades et instituts culturels des Etats membres de l'UE, en partenariat avec le ministère de la Culture, la Wilaya de Rabat et la Fondation Caisse de Dépôt et Gestion.




Jeudi 16 Juin 2011 - 08:00





Nouveau commentaire :
Twitter