Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Marine Le Pen pourrait perdre son immunité d'eurodéputée


Mardi 2 Juillet 2013 modifié le Jeudi 4 Juillet 2013 - 17:16




Marine Le Pen pourrait perdre son immunité d'eurodéputée
Le Parlement européen doit se prononcer, mardi 2 juillet, sur une levée de l'immunité de la présidente du Front national Marine Le Pen, à la demande du parquet de Lyon. Une étape qui ouvrirait la voie à une procédure judiciaire contre l’eurodéputée après ses propos, tenus en décembre 2010, assimilant les "prières de rue" des musulmans à une "occupation", sans "blindés (ni) soldats". Elle pourrait éventuellement être mise en examen pour "incitation à la haine raciale".

Le vote, par l'ensemble des députés réunis en session plénière à Strasbourg, sur cette levée d'immunité est prévu vers midi. Le 19 juin, la commission des Affaires juridiques du Parlement s'était déjà prononcée à une large majorité en faveur d’une telle démarche.

La présidente du FN, élu européenne depuis 2004, a déjà anticipé cette décision. "Oui, ça va arriver parce que je suis une dissidente", mais "je ne le crains absolument pas" et "je m'en moque", a-t-elle affirmé lundi sur LCI. Elle a également estimé qu'on voulait l'incriminer pour "un délit d'opinion".

La leader frontiste a même réitéré les propos qui lui valent des poursuites, estimant "avoir osé dire ce que tous les Français pensent, c'est-à-dire que les prières de rue - dont je leur indique qu'elles continuent à se dérouler sur le territoire français - sont une occupation".

"Je le maintiens. Ma levée d'immunité parlementaire sera votée par mes adversaires politiques UMP-PS. Cela ne me pose aucun problème", a ajouté Marine Le Pen sur LCI. "J'irai devant le tribunal correctionnel tête haute pour leur expliquer qu'il faut bien qu'il y ait des gens dans notre pays qui disent la vérité aux Français", a-t-elle martelé.

Mardi 2 Juillet 2013 - 10:10





Nouveau commentaire :
Twitter