Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Mariage gay : une prière pour la famille traditionnelle


Mercredi 15 Août 2012 modifié le Mercredi 15 Août 2012 - 20:36




Mariage gay : une prière pour la famille traditionnelle
Loin de l'agitation médiatique, quelques dizaines de catholiques ont célébré mercredi matin la messe de l'Assomption en la chapelle Notre-Dame-de-Liesse à Drancy (Seine-Saint-Denis) où n'a pas été lue la "prière universelle", suggérée par les évêques de France, pour que les enfants soient élevés dans "l'amour d'un père et d'une mère".

Ce n'est pas la première fois, loin de là, que l'Eglise défend sa conception traditionnelle de la famille. Mais cette initiative nationale intervient alors que la nouvelle majorité socialiste à l'Assemblée espère ouvrir l'année prochaine le mariage et l'adoption aux couples de même sexe.

Un sondage Ifop paru ce mercredi dans "La Lettre de l'Opinion" montre que 65% des Français sont favorables au mariage gay (+2 points par rapport à une enquête menée il y a un an). Concernant l'adoption, ils ne sont que 53% (-5 points).

Pour ce 15 août, où les catholiques célèbrent la montée au ciel de la Vierge Marie, les évêques de France avaient invité les fidèles à s'unir dans une même prière. Le texte demande que ceux qui ont été "récemment élus pour légiférer et gouverner" puissent "suivre les indications de leur conscience" et que "leur sens du bien commun de la société l'emporte sur les requêtes particulières". Il souhaite aussi que les enfants "cessent d'être les objets des désirs et des conflits des adultes pour bénéficier pleinement de l'amour d'un père et d'une mère".

Le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, a reconnu mercredi matin que l'initiative revêtait une "dimension politique". "Les choses de la cité entrent dans notre prière. La prière n'est jamais désincarnée", a-t-il justifié sur RTL. Pour le primat des Gaules, l'union entre un homme et une femme est écrite "dans la loi la plus profonde de notre nature humaine".

A Drancy, où l'organisation des célébrations est décidée par une équipe pastorale, la prière controversée n'a pas été lue. Quoi qu'il en soit, le prêtre aîné (retraité) Paul Habert considère que l'Eglise est dans son rôle lorsqu'elle se saisit de sujets de société. Sur le mariage homosexuel, il rappelle qu'il "y a débat dans l'Eglise là-dessus".

Son opinion est que "deux femmes vivant ensemble, deux hommes vivant ensemble font le choix de la non-procréation alors que l'homme et la femme qui se marient font le choix de la procréation". Selon le prêtre, "il faut distinguer se mettre en couple et se marier", tout en garantissant "les même droits économiques" aux couples homosexuels qu'aux couples hétérosexuels mariés.

(sondage Ifop réalisé par questionnaire auto-administré en ligne du 9 au 13 août, selon la méthode des quotas, auprès d'un échantillon de 2.000 personnes, représentatif de la population française, âgée de 18 ans et plus).

Mercredi 15 Août 2012 - 15:56

Avec AP




Nouveau commentaire :
Twitter