Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Marc Ginsberg: La loi de finances US 2016, un "vote de confiance" à la stratégie de développement dans les provinces du sud du Maroc


Jeudi 28 Janvier 2016 modifié le Jeudi 28 Janvier 2016 - 18:47




Marc Ginsberg: La loi de finances US 2016, un "vote de confiance" à la stratégie de développement dans les provinces du sud du Maroc
La loi de finances US, adoptée par le Congrès et promulguée par le Président des Etats-Unis, Barack Obama, constitue un "vote de confiance" à l'égard de la stratégie de développement mise en œuvre dans les provinces du sud, en ce sens que ladite loi stipule encore une fois que l'aide US destinée au Maroc soit affectée à l'ensemble du territoire national sans exclusive, souligne l'ancien ambassadeur américain, Marc Ginsberg.

"La loi de budget constitue aussi une reconnaissance bien méritée de la part du gouvernement des Etats-Unis à l'endroit de la stratégie de développement pacifique et inclusive mise en place dans les provinces du sud, en promouvant le secteur économique, et en raffermissant les libertés politiques et entrepreneuriales", note jeudi cet ancien diplomate US et conseiller de la Maison Blanche pour la région MENA.

Dans une analyse intitulée: "L'amitié sûre du Maroc mérite la gratitude et le soutien des Etats-Unis", publiée dans le journal à grand tirage "The Huffington Post", M. Ginsberg constate que les provinces du sud "ont été en mesure de réaliser une croissance économique remarquable, dans un contexte imprégné des valeurs du pluralisme politique et culturel".

Relevant que dans son rapport législatif adossé à la loi de finances US 2016, le Congrès, avec ses deux Chambres, avait, entre autres, lancé un appel au secteur privé américain à investir dans les provinces du sud, l'auteur de cette analyse estime que l'engagement et les investissements américains dans cette partie du Maroc sont de nature à aider -dans le cadre de l'accord de libre-échange- les populations du Sahara à "capitaliser sur les libertés économiques et politiques dont elles jouissent".

Et de rappeler dans ce contexte que "Sa Majesté le Roi Mohammed VI avait engagé pas moins de 7 milliards de dollars sur les dix années à venir dans le but de stimuler le développement économique dans les provinces du sud, à la faveur de programmes de développement concernant les secteurs du transport, l'agro-industrie, l'énergie, la santé, l'éducation et du tourisme".

La loi de finances US 2016 vient mettre en avant "l'opposition de l'administration Obama à toute tentative visant à priver les populations du Sahara de l'opportunité de transformer la région en une success-story et en un hub jouissant de l'étendue de son potentiel et de ses capacités économiques, qui serait hors d'atteinte à toute tentative d'infiltration de la part des machinations jihadistes", fait observer l'ancien ambassadeur américain.

"Le Maroc a été en mesure de mettre en place une stratégie de développement dans les provinces du sud en dépit des tentatives radicales du front polisario qui nourrit la chimère de créer un Etat défaillant aux orientations et accointances jihadistes, en droite ligne des visées d'Al-Qaida dans la région subsaharienne", conclut-il.
Jeudi 28 Janvier 2016 - 18:36





Nouveau commentaire :
Twitter