Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Manuel Valls à l'inauguration officielle jeudi de la Grande mosquée de Strasbourg


Mercredi 26 Septembre 2012 modifié le Mercredi 26 Septembre 2012 - 19:26

Le ministre français de l'Intérieur, chargé des Cultes, Manuel Valls, sera présent jeudi matin à l'inauguration officielle la Grande mosquée de Strasbourg en Alsace, ainsi que le président du Conseil Français du Culte Musulman, Mohammed Moussaoui, et un représentant du président de la République. Une importante délégation marocaine, conduite par le ministre des Affaires religieuses et des Habous, Ahmed Taoufiq, est attendue. Le Maroc ayant contribué à hauteur de 4 millions d'euros pour aider à la réalisation de ce grand projet. Plusieurs représentants des pays islamiques et des personnalités politiques, religieuses et intellectuelles seront également présents.




Manuel Valls à l'inauguration officielle jeudi de la Grande mosquée de Strasbourg
Au moment où la place de l'islam et sa capacité à s'intégrer ressurgissent de nouveau dans les débats en France après la diffusion d'un film américain insultant le prophète Muhammad et la publication de caricatures de même nature par l'hebdomadaire Charlie Hebdo, Strasbourg inaugure sa Grande mosquée, un joyau architectural dans un écrin de verdure et de lumière.

Conçu par l'architecte italien Paolo Portoghesi, la Grande mosquée, situé en lisière du centre-ville, est doté d'un dôme de cuivre qui culmine à 24 mètres, mais pas de minaret. La grande salle de prière de 1.300 m2 est d'une capacité d'accueil de 1 500 fidèles. Des artisans marocains, venus de Fès, ont déployé leur savoir-faire ancestral pour orner de mosaïques et de stuc les salles de la mosquée. 400 000 pièces de faïence importées du Maroc ont été assemblées, à la main, sur place.

Cet édifice magnifique, d'un budget de 10,6 millions d'euros, a surmonté bien des obstacles avant de voir le jour. L'association porteuse du projet, présidée à l'époque par Abdallâh Boussouf, actuel Secrétaire général du Conseil Consultatif des Marocains à l'Etranger, a bataillé dur pour le faire aboutir. Validé en décembre 1999 par la municipalité socialiste, le rpojet avait été remis en cause à l'arrivée au pouvoir de l'UMP en 2001 puis relancé en 2008 avec l'élection du socialiste Roland Ries.

Grâce au régime concordataire appliqué en Alsace, une exception à la loi de 1905, .les collectivités locales, ville, région, département, ont participé au financement de la mosquée à hauteur de 26%.

Le Concordat, signé en 1801 entre Napoléon Bonaparte et le pape Pie VII pour mettre un terme aux conflits entre l’Eglise catholique et l’Etat français., s'est élargi aux protestants, orthodoxes et juifs. Peu présent sur le territoire français à l'époque, l'islam est exclu de ce régime mais il profite de certaines dispositions de ce droit local.

Outre la participation des fidèles à hauteur de 33%, le Maroc y a contribué avec 4 millions d'euros, l'Arabie-saoudite avec 900 000 euros et le Koweït avec 500 000 euros.

Selon Olivier Bitz, adjoint au maire (PS) chargé des cultes, cette mosquée "splendide" est "une fierté pour Strasbourg", et permettra aux musulmans de pratiquer leur culte "dans la dignité qu'ils méritent".

"Strasbourg est une ville de brassage. C’est le lieu du Parlement européen et de la Cour européenne des droits de l’homme. Aujourd’hui, la Grande mosquée, dont l'idée a germé dans les années 1990, fait pleinement partie du patrimoine architectural. Des centaines de Strasbourgeois veulent la visiter. Ce lieu fait reculer l’ignorance", a-t-il relevé.

Pour Saïd Aalla, président de la Grande mosquée de Strasbourg, "C'est un projet qui est né dans la concertation, le consensus et qui symbolise la cohabitation entre les différentes communautés.. tout un symbole à Strasbourg, capitale de l'Europe".

La Grande mosquée de Strasbourg organise à l'occasion de son inauguration plusieurs rendez-vous autour de l’Islam et de la mosquée:

Mercredi 26 septembre :

Intervention au Palais U, 9 place de l’Université, à 17h « La mosquée dans la cité » par Tared Oubrou.
Intervention à l’Ecole d’architecture, 8 boulevard Wilson, à 19h, « Une mosquée pour l’Islam en Europe » par Paolo Portoghesi, l’architecte de la Grande mosquée de Strasbourg, animée par Paul Maechel. Exposition de maquettes de la mosquée.

Jeudi 27 septembre :

Inauguration officielle de la Grande mosquée de Strasbourg, 6 rue Averroès, (sur invitation) à partir de 9h, avec notamment Manuel Valls

Veillée spirituelle à la GMS, 6 rue Averroès, avec des intellectuels du monde arabo-musulman (prières et chants spirituels) à partir de 21h.

Vendredi 28 septembre :

Prière du vendredi à la GMS, à 13h30 par le Mufti de Bosnie-Herzégovine Sheykh Mustapha Ceric.
Intervention d’Eric Geoffroy sur « Espace public, espace intérieur » à 18h au CIARUS, 7 rue Finkmatt.
Veillée spirituelle à la GMS, avec des savants du monde arabo-musulman (prières et chants spirituels) à partir de 21h.

Samedi 29 septembre :

Soirée festive au Palais de la musique et des congrès, avenue Schutzenberger, à 19h (5 € par personne/places limitées). Avec la participation de Fursan Group, Khalid Belrhouzi, Silence des mosquées, Nabil Zerrouki et Groupe Briwel.

Dimanche 30 septembre :

Exposition, barbecues et concours sportif à la Grande mosquée de Strasbourg, 6 rue Averroès, à partir de 10h.



Mercredi 26 Septembre 2012 - 09:22

Par Hasna Daoudi




Nouveau commentaire :
Twitter