Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Mali: neuf militaires tués à quatre jours de la signature prévue d'un accord de paix


Lundi 11 Mai 2015 modifié le Lundi 11 Mai 2015 - 23:23

Neuf militaires maliens ont été tués lundi au cours d'une embuscade tendue par la rébellion à dominante touareg du nord du pays, à quatre jours de la signature prévue d'un accord de paix qui paraît de plus en plus illusoire.




Le chef de la Mission de l'ONU au Mali (Minusma), Mongi Hamdi, a condamné cette nouvelle "violation du cessez-le-feu", constamment bafoué depuis deux semaines, exhortant tous les protagonistes à "démontrer leurs engagements sur le terrain dans le processus qui doit conduire à la signature d'un accord de paix le 15 mai".

"Une paix juste, durable et crédible ne peut être réalisée que par les Maliens eux-mêmes", a-t-il réaffirmé, déplorant l'attaque lancée dans la matinée par la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA, rébellion) contre l'armée sur l'axe Tombouctou-Goundam.

Le ministère de la Défense a annoncé dans un communiqué que neuf militaires avaient péri et quatorze autres été blessés dans cette embuscade "tendue par des éléments de la CMA" à une mission de ravitaillement en provenance de Goundam près de la localité de Tin Telout.

Le responsable d'une ONG de Tombouctou avait auparavant fait état de "huit militaires tués et plusieurs blessés".

"Deux véhicules de l'armée malienne ont été brûlés", alors que les "rebelles ont perdu un véhicule", a précisé cette source sous le couvert de l'anonymat, soulignant que les assaillants étaient repartis avec leurs éventuels blessés ou pertes.

Une source militaire au sein de la Minusma à Tombouctou a affirmé à l'AFP que les rebelles, à bord de quatre véhicules, attendaient les militaires maliens qui devaient assurer la relève, expliquant qu'il s'agissait d'une "embuscade minutieusement préparée".

Tôt dans la journée, un responsable de la CMA avait affirmé à l'AFP que des rebelles de la Coordination avaient "tendu une embuscade aux militaires maliens", sans pouvoir fournir de bilan.



Lundi 11 Mai 2015 - 23:21

Avec AFP




Nouveau commentaire :
Twitter