Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr




Mali : la France "en guerre contre le terrorisme"







L'armée française, "en guerre contre le terrorisme" au Mali, a bombardé pour la première fois dimanche des positions islamistes dans le nord du pays, à Gao et Kidal, au coeur des territoires jihadistes.

"Bloquer les terroristes, c'est fait. Ce qui a commencé à être fait aujourd'hui, c'est s'occuper des bases arrière des terroristes" dans le Nord, a déclaré dimanche le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius.

Interrogé sur la durée de l'intervention française en première ligne, M. Fabius a estimé que "c'est une question de semaines".

Quatre avions de combat Rafale ont notamment détruit des camps d'entraînement et des dépô ts logistiques près de Gao (environ 1.200 km au nord de Bamako), selon le ministère français de la Défense.

"La France est en guerre contre le terrorisme, où qu'il se trouve, pour préserver sa sécurité, et celui du Mali, pays ami", avait déclaré dans la matinée le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian au micro d'Europe 1.

Il "y a eu une dizaine de frappes, dans Gao et près de Gao", selon un habitant sur place. "Toutes les bases des islamistes ont été détruites".

"Les Français ont fait du bon travail. Presque tous les islamistes ont fui Gao. Ceux qui sont encore là sont cachés dans les maisons et attendent la tombée de la nuit pour fuir", a assuré un élu de la ville.

Les avions français ont aussi frappé à Aghabo, à 50 km de Kidal, dans l'extrême nord-est du pays, selon une source de sécurité régionale. Aghabo est une base importante du groupe islamiste Ansar Dine (Défenseurs de l'Islam).

Un camp de combattants jihadistes a été visé à Léré, près de la Mauritanie, et des cibles ont été atteintes près de Douentza (800 km au nord de Bamako).

"Il y a des raids en permanence. Il y en a en ce moment, il y en a eu cette nuit, il y en aura demain", a expliqué M. Le Drian.

Gao, Kidal, et la ville historique de Tombouctou sont les trois principales villes du Nord malien désertique.

Sous la coupe des islamistes depuis près de neuf mois, elles sont devenues des points névralgiques pour les groupes armés opérant dans ces zones: Ansar Dine, Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), et le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao).


Dimanche 13 Janvier 2013 - 21:42



Dimanche 13 Janvier 2013 modifié le Lundi 14 Janvier 2013 - 09:07

Nouveau commentaire :
Twitter

France | Maghreb | Atlas Eco | Société | Sport | Culture & Médias | International | Religion | Environnement | Opinion | Décryptages | Informations légales | Sience & Santé | Lu dans la presse | Fil direct | Les indiscrets | Atlas des livres | Opinions | Entretiens