Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Mali: "Le Maroc a permis à la France de survoler son territoire" (Hollande)


Mardi 15 Janvier 2013 modifié le Mercredi 16 Janvier 2013 - 14:22




Mali: "Le Maroc a permis à la France de survoler son territoire" (Hollande)
Le président François Hollande a déclaré mardi à Dubaï que "Le Maroc a permis à la 'France de survoler son territoire" pour permettre aux avions français déployés d'atteindre le Mali où l'avancée des islamistes vers le sud et la prise d'une ville-clé dans le centre du Mali la semaine dernière ont entraîné l'intervention française.

Sur le rôle du Maroc, de l'Algérie et de la Mauritanie, le président français a estimé qu'il revient à ces pays de savoir "ce qu'ils ont à faire dans l'hypothèse où ce conflit durerait plus qu'il n'est prévu".

"L'intervention était la seule solution", a insisté M. Hollande lors d'une conférence de presse à l'issue de sa visite d'Etat aux Emirats arabes unis, assurant que la France n'a "pas vocation à rester au Mali" mais devait faire en sorte qu'à son départ il y ait "des autorités légitimes, un processus électoral et plus de terroristes".

Le Roi Mohammed VI a reçu lundi un appel téléphonique du président français. A cette occasion, les deux chefs d'Etat se sont concertés sur la situation au Mali en particulier à la suite des derniers développements enregistrés dans ce pays avec lequel le Maroc entretient des relations étroites et très denses.

François Hollande avait annoncé officiellement vendredi l'engagement de l'armée française aux côtés des forces maliennes pour "lutter contre des éléments terroristes." Le chef de l'Etat avait convoqué un conseil de défensepour évaluer la situation au Mali.

Le président malien par intérim, Dioncounda Traoré, avait notamment demandé l'aide militaire de la France pour repousser une offensive des groupes armés islamistes du nord du pays, alors que la ville stratégique de Konna venait de tomber jeudi entre leurs mains après trois jours d'affrontements avec l'armée malienne.

M. Hollande a également affirmé que l'intervention militaire française au Mali avait trois objectifs: "arrêter l'agression" des islamistes, sécuriser Bamako et préserver l'intégrité territoriale du pays.

"Nous avons trois buts dans notre intervention qui s'effectue dans le cadre de la légalité internationale", a-t-il dit lors de sa conférence de presse: "arrêter l'agression terroriste", "sécuriser Bamako ou nous avons plusieurs milliers de ressortissants, et permettre au Mali de recouvrer son intégrité territoriale".





Mardi 15 Janvier 2013 - 15:34





Nouveau commentaire :
Twitter