Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Mali : Arrestation d'un pilote français à Bamako dans le cadre d'une enquête sur un grand trafic de cocaïne


Mercredi 9 Mars 2011 modifié le Mercredi 9 Mars 2011 - 04:01

Un pilote d'avion de nationalité française a été arrêté début cette semaine à Bamako (Mali) dans le cadre d'une enquête sur un grand trafic de cocaïne utilisant des avions de grande capacité, ont annoncé mardi les autorités policières maliennes.




Mali : Arrestation d'un pilote français à Bamako dans le cadre d'une enquête sur un grand trafic de cocaïne
Avec l'arrestation de cet homme, un pilote d'avion privé, on a peut-être un début de réponse à une grosse histoire de trafic de drogue qui s'est déroulée en 2009, a-t-on indiqué de même source.

En novembre 2009, un avion de type Boeing 727 en provenance du Venezuela avait atterri sur une piste artisanale à 15 km de Gao (Nord-Est du Mali) pour décharger de la cocaïne et d'autres produits illicites.

L'affaire a été révélée à cause du crash de cet avion clandestin de type cargo au décollage, avait alors déclaré le responsable régional de l'Office de l'ONU contre la drogue et le crime (ONUDC), M. Alexandre Schmidt, précisant que la quantité de drogue n'est pas connue mais qu'un tel appareil peut transporter jusqu'à 10 tonnes de cocaïne.

Selon le responsable de l'ONUDC, les trafiquants avaient incendié l'avion pour détruire toute trace de ce trafic, précisant toutefois que les enquêteurs ont réussi à identifier l'origine de l'avion qui semble être affrété par de cartels de la drogue.

Le chef de l'Etat malien, Amadou Toumani Touré, avait annoncé à cette occasion que deux enquêtes, nationale et internationale, avaient été ouvertes pour élucider cette affaire.

Dans un récent rapport de l'ONUDC, l'Afrique de l'Ouest a été présentée comme un point de transit important dans le commerce de drogue d'Amérique latine vers l'Europe.

Selon le document, plusieurs bandes de trafiquants sévissent dans la région, dont certains seraient liés à Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI). Les ramifications de ces réseaux criminels s'étendent dans la zone sahélienne aux confins de l'Algérie, du Mali, du Niger et de la Mauritanie.

Après le verrouillage des côtes du continent européen par d'impressionnants dispositifs de surveillance et de contrô le, les cartels des drogues dures se sont orientés, durant ces dernières années, vers la région de l'Afrique subsaharienne pour en faire une plaque tournante pour l'entreposage des stupéfiants et leur acheminement vers l'Europe en filtrant les circuits du commerce international.(Source MAP)




Mercredi 9 Mars 2011 - 03:51





Nouveau commentaire :
Twitter