Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Maladies nosocomiales : Un nouvel antibiotique à la rescousse


Lundi 26 Avril 2010 modifié le Lundi 26 Avril 2010 - 12:26

La médecine pourrait compter d'ici quelques années sur une nouvelle arme pour lutter contre les maladies nosocomiales.




Maladies nosocomiales : Un nouvel antibiotique à la rescousse
Des chercheurs de l'Université de Sherbrooke ont découvert une nouvelle génération d'antibiotiques capables de lutter contre certaines bactéries comme le C. difficile et le Staphylococcus aureus (SARM).

C'est la première fois qu'une famille d'antibiotiques est découverte en plus de 30 ans.

Cette percée réalisée par une équipe de l'Université de Sherbrooke est très importante dans la mesure où les infections sont de plus en plus résistantes aux antibiotiques traditionnels, particulièrement dans les milieux hospitaliers.

L'antibiotique est une molécule dont le produit de base s'appelle le ligand PC1. La substance cible une structure que l'on ne retrouve que dans un petit nombre de bactéries, notamment le C. difficile.

Au cours de leurs travaux, les chercheurs Jérôme Mulhbacher, François Malouin et Daniel Lafontaine n'ont observé aucune résistance des bactéries à cet antibiotique.

Les hôpitaux canadiens ont été particulièrement touchés par une souche de la bactérie Clostridium difficile (C. difficile), hypervirulente et multirésistante, en 2003. Durant cette période, le nombre des infections a pratiquement quadruplé.

Le Pr Lafontaine affirme que, même après 30 générations de bactéries exposées à la molécule PC1, aucune ne présente de résistance, alors qu'habituellement il suffit de cinq ou six expositions.

Quelques années seront nécessaires avant que les molécules brevetées ne puissent se retrouver sur le marché, puisque d'autres tests doivent encore être menés.

Le détail de ces travaux est publié dans la revue PLoS Pathogens.



Lundi 26 Avril 2010 - 12:12

Radio-Canada, publié le 22 avril




Nouveau commentaire :
Twitter