Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Maduro à Alger: pas de sommet Opep dans les prochaines semaines


Mardi 13 Janvier 2015 modifié le Mardi 13 Janvier 2015 - 22:46

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a affirmé mardi à Alger qu'il n'y aurait pas de sommet des membres de l'Opep "dans les prochaines semaines" pour tenter d'enrayer la chute des prix du pétrole.




"Il n'y aura pas de sommet de l'Opep dans les prochaines semaines en raison de l'absence de consensus" au sein du cartel dont font partie le Venezuela et l'Algérie", a-t-il déclaré avant de rencontrer le Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal.

Nicolas Maduro, qui s'est entretenu avec son homologue Abdelaziz Bouteflika, a poursuivi à Alger une tournée qui l'a mené en Arabie saoudite, poids lourd de l'Opep, après Téhéran où il a eu des entretiens sur la dégringolade des prix de l'or noir.

L'Iran et le Venezuela, tous deux membres de l'Opep, souffrent de la chute des prix du brut, tombé en dessous de 50 dollars le baril, alors que l'Arabie saoudite rejette une baisse de la production de l'Opep destinée à soutenir les prix.

En Algérie, la crise des prix du pétrole a eu pour conséquence une baisse de huit milliards de dollars en trois mois de ses réserves de changes après une hausse continue depuis une dizaine d'années. Alger a demandé fin décembre à l'Opep de réduire sa production pour enrayer la chute des cours.

"Nous sommes en train de faire tout le nécessaire afin de pouvoir récupérer ce qui a été perdu, de pouvoir faire en sorte que le prix du baril puisse s'élever à nouveau", a affirmé le président vénézuélien cité par l'agence APS. "Nous sommes dans une conjoncture assez délicate et les efforts conséquents seront faits", a-t-il observé après son entretien avec M. Bouteflika.

"Nous n'allons pas laisser faire ceux qui veulent perturber le travail qui a été fait depuis de nombreuses années et faire en sorte de nous enlever nos richesses et ressources naturelles comme le pétrole", a-t-il poursuivi, assurant que M. Bouteflika lui a apporté "tout son soutien".
Mardi 13 Janvier 2015 - 22:46

AFP




Nouveau commentaire :
Twitter