Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Madrid disposé à fournir des explications au Maroc sur le comportement de la police espagnole au point de passage de Melilia


Mercredi 11 Août 2010 modifié le Mercredi 11 Août 2010 - 01:33

L'Espagne a souligné, mardi, que ses relations avec le Maroc sont "prioritaires" et qu'elle était disposée à fournir des explications au gouvernement marocain sur le comportement de sa police, à l'égard de ressortissants marocains et subsahariens au point de passage de la ville occupée de Melilia.




Le chef du gouvernement espagnol José Luis Rodriguez Zapatero
Le chef du gouvernement espagnol José Luis Rodriguez Zapatero
L'Espagne propose au Maroc "clarification, dialogue et informations" au sujet de ce comportement, a affirmé le chef du gouvernement José Luis Rodriguez Zapatero dans une déclaration à la presse à l'issue d'une audience que lui a accordée le Roi Juan Carlos 1er.

"Aussi bien le ministre des Affaires étrangères, Miguel Angel Moratinos que celui de l'Intérieur, Alfredo Perez Rubalcaba, dont relèvent les forces de sécurité de l'Etat, oeuvrent à informer Rabat sur ces actes de manière à éviter que cela ne constitue un facteur qui entrave les relations entre les deux pays voisins", a-t-il précisé dans cette déclaration rapportée par les médias espagnols.

Le chef du gouvernement espagnol a qualifié de "prioritaires" les relations de l'Espagne avec "le Maroc, pays voisin avec lequel nous partageons de nombreux intérêts et de nombreuses actions communes".

"Nous entretenons de bonnes relations et nous continuerons à le faire", a-t-il ajouté.

Le Maroc a appelé, lundi, l'Espagne à fournir des réponses précises sur les différents cas de dérives racistes commis par des éléments de police et de sécurité espagnols, à l'égard de ressortissants marocains, au point de passage de la ville occupée de Melilia.

Le Royaume du Maroc s'est dit vivement étonné qu'aucune réponse officielle n'ait été, à ce jour apportée par les autorités espagnoles sur ces différents cas de dérives racistes commis par des éléments de police et de sécurité espagnols à l'égard de ressortissants marocains, au point de passage de la ville occupée de Melilia, ou encore contre des ressortissants subsahariens frères, avait souligné le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération dans un communiqué.


Source MAP


Mercredi 11 Août 2010 - 01:26





Nouveau commentaire :
Twitter