Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Macron, au côté de Trump: "rien ne nous séparera jamais" des Etats-Unis


Vendredi 14 Juillet 2017 modifié le Samedi 15 Juillet 2017 - 01:10

Le président Emmanuel Macron a salué avec force l'amitié entre la France et l'Amérique que "rien" ne "séparera jamais", à l'occasion du défilé du 14 juillet en saluant la présence du président américain Donald Trump, son invité d'honneur.




Le président Emmanuel Macron et son homologue américain Donald Trump au défilé du 14 juillet 2017 à Paris
Le président Emmanuel Macron et son homologue américain Donald Trump au défilé du 14 juillet 2017 à Paris
La France a trouvé dans son histoire des "alliés sûrs, des amis qui sont venus à notre secours" et les "Etats-Unis d'Amérique sont de ceux-ci, c'est pourquoi rien ne nous séparera jamais", a-t-il déclaré au terme de ce défilé qui coïncide avec le centenaire de l'entrée des Etats-Unis dans la Première Guerre mondiale.

"C'était un grand honneur de représenter les Etats-Unis à cette grande parade du 14 juillet. Félicitations au président Macron", a twitté après son départ M. Trump, dans un message illustré par une photo d'un échange avec son homologue français pendant le défilé.

La grande parade a été ouverte par la patrouille acrobatique de l'US Air Force et deux avions de chasse furtifs américains F-22, aux côtés de la patrouille de France.

Costumes sombres et cravates bleues, les deux chefs d'Etat ont multiplié les sourires et les commentaires complices à la tribune officielle, avec leurs épouses Melania, vêtue d'une robe estivale blanche à fleurs, et Brigitte, en courte robe tailleur bleue à liseré blanc.

Le défilé à pied a débuté avec des "Sammies" -surnom des soldats de l'Oncle Sam engagés dans le conflit- en costume d'époque.

Plus de 3.700 militaires français à pied, ainsi que 211 véhicules dont 62 motos, 241 chevaux, 63 avions et 29 hélicoptères participaient à la grande parade sur la plus célèbre avenue parisienne, sous les yeux d'une foule de badauds.

Cette année, les musiciens des armées ont innové puisqu'ils ont joué devant la tribune officielle un étonnant pot-pourri des partitions du duo français Daft Punk, sous l'oeil surpris du président Trump.

La fanfare a aussi interprété l'hymne de la ville de Nice, "Nissa la Bella", en se positionnant au sol pour former le mot Nice, en hommage à la cité meurtrie par l'attentat qui a fait 86 morts et 450 blessés l'an passé. Le président Macron doit participer aux cérémonies de commémoration dans l'après-midi à Nice.

Après avoir salué le président américain par une ultime accolade tandis que son épouse embrassait Melania, le président français s'est longuement attardé parmi les invités, saluant notamment des victimes des attentats.

afp

Vendredi 14 Juillet 2017 - 16:58





Nouveau commentaire :
Twitter