Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




MERCI MONSIEUR LE PRESIDENT JACQUES DORFMANN (Nabyl Lahlou)


Mardi 12 Février 2013 modifié le Mardi 12 Février 2013 - 13:37




Accorder Le Grand Prix ainsi que quatre Prix importants au film ZERO, ne pouvait être que la décision, prise à l’unanimité, par un jury présidé par un grand président qui aime le beau cinéma et les beaux films. Merci à Jacques Dorfmann, ce grand producteur français de grands films français, qui, en accordant neuf prix à deux films marocains sur un total de 20 films (1), a su mettre un terme aux mascarades, honteuses et aux magouilles scandaleuses, nées de manigances et de complots qui salirent l’image de plusieurs palmarès de plusieurs sessions de ce festival national du film marocain qui, depuis sa création en 1982, demeure un festival aussi insignifiant que la majorité des films insignifiants qu’il montre.
Merci donc à Jacques Dorfmann, qui, en sa qualité de président du jury du 14ème Festival National du film Marocain, entouré de femmes et d’hommes, cinéastes libres et courageux, a su imposer son choix et sa vision de scénariste et de réalisateur, libre, tout court, et libre d’esprit, en choisissant de couronner un vrai réalisateur, un excellent cinéaste, j’ai nommé de Nour-Eddine Lakhmari.
Aussi, les quatre prix accordés au premier film d’Abdessalam Akalay, MALAK, ont sûrement reçu la bénédiction de Jacques Dorfmann qui a vu en ce cinéaste a=handicapé un créateur capable de surmonter tous les handicaps et les difficultés.
Jacques Dorfmann qui a produit de grands cinéastes français, dont Jean Pierre Melville, ne pouvait être que séduit, tout comme moi, par la belle atmosphère sordide de ce beau ZERO qui s’avère, en fin de compte, un bel HEROS, un intrépide ZORRO.
Cependant, Jacques Dorfmann ne savait pas que certains films qui ont reçu des prix, n’étaient pas des films marocains mais des films et des téléfilms étrangers, français pour la plupart, à l’image de De Tinghir à Jérusalem et Les chevaux d’Allah, pour ne citer que ces deux produits français.

Rabat le 10 février 2013
Signé Nabyl Lahlou

Mardi 12 Février 2013 - 00:06

Par Nabyl Lahlou