Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








MEDays 2017: La nouvelle vision du Maroc pour l'Afrique, une initiative audacieuse vers des partenariats Nord-Sud plus équilibrés (vice-président du Gabon)


Jeudi 9 Novembre 2017 modifié le Jeudi 9 Novembre 2017 - 20:53




MEDays 2017: La nouvelle vision du Maroc pour l'Afrique, une initiative audacieuse vers des partenariats Nord-Sud plus équilibrés (vice-président du Gabon)
MEDays 2017: La nouvelle vision du Maroc pour l'Afrique, une initiative audacieuse vers des partenariats Nord-Sud plus équilibrés (vice-président du Gabon)
La nouvelle vision du Maroc pour l'Afrique constitue une initiative audacieuse et décisive vers des relations de partenariat Nord-Sud plus équilibrées et plus équitables, a affirmé, mercredi soir à Tanger, le vice président du Gabon, Pierre-Calver Maganga Moussavou.

"Depuis son accession au Trône, SM le Roi Mohammed VI fait de l'Afrique une priorité dans la diplomatie du Royaume, et de la coopération Sud-Sud un levier de partenariat Nord-Sud rénové", a souligné M. Maganga qui s'exprimait lors de la cérémonie d'ouverture du Forum MEDays 2017.

Cet ancrage du Maroc sur le continent africain, jadis commercial, politique et spirituel, revêt aujourd'hui un aspect économique, social et humain qui découle d'une stratégie globale en faveur du continent, afin de renouer avec une coopération séculaire rayonnante et multidimensionnelle, a précisé le vice président, notant que le Royaume dispose d'une vision claire en matière de co-développement humain et de transfert d'expertises et de compétences, selon une logique gagnant-gagnant.

Aussi, la nouvelle approche du Maroc dans ses relations avec le continent africain a donné un nouveau sens à une coopération Sud-Sud susceptible de promouvoir le co-développement et capable de s'affranchir des pratiques conventionnelles ayant marqué les relations Nord-Sud, sans pour autant perdre sa position de partenaire privilégié avec l'Europe et le reste du monde, a-t-il précisé.

Passant en revue les accords de coopération signés entre le Maroc et le Gabon, le vice-président gabonais a assuré que ceux-ci vont permettre à son pays de profiter de l'expérience et de la stratégie marocaines qui ont fait leurs preuves en matière de lutte contre l'insalubrité et de promotion du processus de mise en place des organes de gouvernance, particulièrement au niveau territorial, et des activités génératrices de revenus, outre le renforcement du désenclavement des zones rurales.

"La relation Gabon-Maroc est d'une importance capitale dans la stratégie de coopération Sud-Sud mise en place par le Maroc en Afrique, tant sur le plan économique que socioculturel, dans la mesure où celle-ci permet de lutter contre la pauvreté et de favoriser la baisse de la précarité", a-t-il poursuivi.

Rebondissant sur cette grand-messe, le vice-président gabonais a souligné qu'au fil des années ce Forum, qui constitue l'une des plus importantes manifestations géopolitiques et économiques organisée au Maroc par une structure non gouvernementale, s'est graduellement imposé comme une rencontre géostratégique en Afrique et dans le monde arabe.

"Cette édition des MEDays voit la nécessité d’accroître les relations entre les pays émergents et les pays développés du Sud, afin de favoriser leur développement et limiter leur dépendance vis à vis des grandes puissances économiques mondiales", a-t-il fait savoir.

Par ailleurs, M. Maganga a estimé que, malgré son énorme potentiel, ses diverses stratégies, ses plans de développement nationaux et sa vision de développement globale, l'Afrique n'a pas totalement atteint l'émergence attendue, notant que de nombreux défis en matière économique, sociale et politique restent à relever afin de répondre aux exigences du continent.

"A commencer par l'Afrique, par une gouvernance saine, volontariste et anticipatrice des besoins d'une jeunesse africaine avide de tout, créons la prospérité partout par une coopération Sud-Sud où le partage, y compris celui de production, pallierait les carences des zones peu fertiles, pour mieux lutter contre la faim et la précarité, tout en évitant la spoliation de nos terres", a-t-il martelé.

Placée sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, cette édition "anniversaire", organisée sous le thème "De la défiance aux défis: L'ère des grands bouleversements", connait la participation de plus de 150 intervenants et de plus de 3.000 participants venus des quatre coins du monde.

Cette rencontre de quatre jours vise à braquer les projecteurs sur le développement en Afrique, autant sur les plans économique et politique que social et environnemental, mais aussi sa place dans le monde et ses relations avec les autres pouvoirs régionaux du Nord et du Sud.

Atlasinfo avec MAP
Jeudi 9 Novembre 2017 - 08:39





Nouveau commentaire :
Twitter