Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








MEDays 2017: L'adhésion du Maroc à la CEDEAO sera "bénéfique" pour ce groupement régional


Vendredi 10 Novembre 2017 modifié le Vendredi 10 Novembre 2017 - 16:52

L'adhésion du Maroc à la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) sera "bénéfique" pour ce groupement régional, ont souligné, jeudi à Tanger, les participants au workshop "Union Africaine et CEDEAO: quelles perspectives de la double adhésion au Maroc?" s'inscrivant dans le cadre des MEDays Business Summit.




MEDays 2017: L'adhésion du Maroc à la CEDEAO sera "bénéfique" pour ce groupement régional
D'après l'ancien ministre des Affaires étrangères et des sénégalais de l'extérieur, Mankeur Ndiaye, le Maroc a beaucoup offert à la CEDEAO qui compte plus de 300 millions d'habitants, précisant qu'après son adhésion, le Royaume mettra son expertise principalement à la disposition des pays de la région.

Il a également indiqué que le Maroc est le premier investisseur africain en Afrique de l'Ouest à la faveur d'importants projets réalisés dans différents secteurs, dont la construction, la pharmacie, l'agriculture et l'énergie, saluant à cet égard le projet de gazoduc géant reliant le Maroc et le Nigeria qui devrait résoudre le problème d'énergie des pays de l'Afrique de l'Ouest.

Selon lui, l'adhésion du Maroc "ne peut qu'être une décision positive et bénéfique" qui sera de nature à renforcer sa présence stratégique au sein du continent et sa contribution à l'intégration locale, outre le partage de son expérience en matière de lutte contre le terrorisme. D'autre part, M. Ndiaye a fait savoir que le retour glorieux du Maroc à l'Union africaine vient couronner les relations bilatérales distinguées qu'entretient le Royaume avec bon nombre de pays africains, dans la perspective d'approfondir sa coopération sud-sud et de renforcer l'intégration locale et continentale.

De son côté, l'ambassadeur et directeur général de l'Agence marocaine de coopération internationale (AMCI), Mohamed Methqal, a mis en avant les liens spirituels, humanitaires, commerciaux et économique liant le Maroc et les pays de l'Afrique de l'Ouest, notant que 45% des étudiants africains au Maroc sont issus de cet espace.

Il a ainsi tenu à rappeler que le Maroc s'est engagé, durant les 15 dernières années, dans une politique d'ouverture, qui lui a valu de s'ériger en l'un des principaux centres commerciaux, économiques, culturels et de connaissance en Afrique, notant que le Royaume va sans aucun doute échanger son expérience avec les pays de la CEDEAO.

Rebondissant sur le retour du Maroc au sein de sa famille institutionnelle africaine, M. Methqal a considéré que le Royaume dispose actuellement d'une "offre globale qui se distingue aussi bien par sa dimension sécuritaire, que par son important potentiel humain et d'investissement. Une offre qui profitera aux pays africains, en leur permettant de capitaliser sur l'expérience accumulée par le Maroc dans de nombreux domaines, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI''.

D'autres intervenants ont également considéré que le CEDEAO devrait, avec l'adhésion du Maroc, s'ériger en 6ème puissance économique mondiale, au moment où les pays de la région auront à profiter des accords de libre échange conclus par le Royaume avec de grandes puissances mondiales, dont les Etats Unis.

Selon eux, cette adhésion devrait aussi contribuer à l'augmentation du volume des échanges commerciaux bilatéraux, notant que ce groupement régional est appelé à trouver des solutions concrètes à plusieurs problèmes posés, dont la libre circulation des personnes dans cet espace et l'unification des droits douaniers.

Cette édition "anniversaire" du Forum MEDays, organisée sous le thème "De la défiance aux défis: L'ère des grands bouleversements", connait la participation de plus de 150 intervenants et plus de 3.000 participants venus des quatre coins du monde.

Cette rencontre de quatre jours vise à braquer les projecteurs sur le développement en Afrique, autant sur les plans économique et politique que social et environnemental, mais aussi sa place dans le monde et ses relations avec les autres pouvoirs régionaux du Nord et du Sud.
Vendredi 10 Novembre 2017 - 07:10





Nouveau commentaire :
Twitter