Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Luc Ferry reconnaît "n'avoir aucune preuve''


Mercredi 1 Juin 2011 modifié le Mercredi 1 Juin 2011 - 15:04

Deux jours après avoir lancé, sur Canal+, la rumeur d'un ministre interpellé pour "une partouze avec des petits garçons", Luc Ferry s'est justifié mercredi, sur lexpress.fr, assurant avoir souhaité "défendre la presse". Et d'indiquer qu'il ne possède "aucune preuve" de ce qu'il avançait à part le fait d'en avoir "entendu parler".




Luc Ferry reconnaît "n'avoir aucune preuve''
Le temps est aux affaires de mœurs politiques. Interrogé lundi sur les affaires DSK et Tron alors du Grand journal de Canal+, le philosophe Luc Ferry a accusé un ancien ministre d'avoir eu des relations avec des mineurs. Quand il était membre du gouvernement, à l'Education nationale, Luc Ferry a entendu parler d'un "ministre qui s'est fait poisser à Marrakech dans une partouze avec des petits garçons". "J'ai des témoignages des membres de cabinets au plus haut niveau, et des autorités de l'Etat au plus haut niveau", a t-il encore déclaré sans ambage, après avoir précisé qu'il ne s'agissait ni du Premier ministre ni du président de l'époque :

Cette sortie remarquée n'a pas tardée à déclencher un cortège de réactions, les uns demandant à Luc Ferry d'aller au bout de sa logique et de citer le dit-ministre, les autres accusant le philosophe d'être un délateur/menteur. Mercredi matin, l'ancien ministre de l'Education a donc tenu à s'expliquer. Interrogé par lexpress.fr, Luc Ferry a opté pour une ligne de défense inattendue : "J'ai souhaité défendre la presse qui respectait la vie privée et qui ne se rendait pas coupable de diffamation. Je n'ai aucune preuve, ni aucun fait précis sur cette affaire, mais à l'époque où j'étais ministre, j'en ai entendu parler".

L'ex-ministre évoque même à son honneur républicain : "On m'a rapporté mille choses sur mille ministres mais je ne dirai jamais rien, à part si cela mettait en danger la République." Et comme il l'avait fait remarquer lundi sur le plateau du Grand journal, Luc Ferry risque d'être condamné pour diffamation s'il lâchait un quelconque nom. Que ce qu'il dit soit vrai ou faux.

Mercredi 1 Juin 2011 - 14:58

(Source Le JDD)




Nouveau commentaire :
Twitter