Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Libye: un couple chrétien égyptien assassiné, sa fille enlevée


Mardi 23 Décembre 2014 modifié le Mardi 23 Décembre 2014 - 19:13

Un médecin égyptien et son épouse, tous deux coptes, ont été assassinés et leur fille enlevée mardi à leur domicile dans la ville libyenne de Syrte, selon un responsable local.




"Des hommes armés non identifiés ont tué mardi le médecin égyptien chrétien Magdi Sobhi Toufic et son épouse dans leur résidence au Centre de santé Jarf à Syrte", à 500 km à l'est de Tripoli, a déclaré Youssef Tebeiqa, président d'un conseil local.

Les assassins ont ensuite "emmené leur fille âgée de 18 ans et laissé deux petites filles dans la maison où le crime a eu lieu", a-t-il ajouté.

Selon lui, il ne s'agit vraisemblablement pas d'un crime crapuleux, mais plutôt d'un acte aux motifs confessionnels, les affaires des victimes étant restées intactes. "L'argent appartenant (au docteur) qui se trouvait sur une table près du lieu du crime et les bijoux de son épouse n'ont pas été touchés".

L'est libyen a déjà été le théâtre d'assassinats similaires d'Egyptiens coptes ainsi que d'autres étrangers de confession chrétienne. Le 24 février, les corps de sept chrétiens égyptiens tués par balles avaient été retrouvés près de Benghazi.

Des dizaines de milliers d'Egyptiens travaillent en Libye, notamment dans les secteurs de la construction et de l'artisanat.

Depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la minorité chrétienne en Libye exprime son inquiétude face à la montée de la mouvance islamiste extrémiste, en particulier dans l'est, et à la multiplication d'attaques et d'actes d'intimidation à son encontre. Plusieurs arrestations de chrétiens ont notamment eu lieu à Benghazi pour prosélytisme.

La ville de Syrte est contrôlée par des milices islamistes, principalement le groupe Ansar Asharia mais aussi la coalition Fajr Libya qui regroupe plusieurs groupes islamistes armés.
Mardi 23 Décembre 2014 - 19:11

AFP




Nouveau commentaire :
Twitter