Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Libye: résolution de l'ONU en préparation pour étendre la mission navale de l'UE


Mardi 17 Mai 2016 modifié le Mardi 17 Mai 2016 - 18:10




La France et le Royaume Uni préparent un projet de résolution à l'ONU qui permettrait à l'opération navale européenne au large de la Libye de faire respecter l'embargo sur les armes imposé à ce pays, ont indiqué lundi des diplomates.

La "décision politique" a été prise à Bruxelles d'étendre ainsi le mandat de l'opération Sophia, conçue initialement pour traquer les passeurs de migrants, a indiqué un diplomate.

Aux termes de la résolution en préparation, la force navale de l'Union européenne servirait aussi à former et entrainer les garde-côtes libyens.

Si les bâtiments de guerre européens repèrent l'arrivée d'armes en Libye, explique un autre diplomate, "ils seront à même de bloquer les navires les transportant" sans avoir à demander l'autorisation des pays dont ces navires battent pavillon.

La plupart des armes ne vont pas au gouvernement légitime mais à son rival ou à des groupes armés, a-t-il souligné.

Les ministres des affaires étrangères de l'UE pourraient donner leur feu vert formel le 23 mai à cette extension des activités de Sophia. Pour l'instant, l'opération européenne se limite à la haute mer. L'étendre aux eaux territoriales libyennes nécessiterait l'accord des autorités libyennes.

A l'issue d'une réunion lundi à Vienne, les grandes puissances et les pays voisins de la Libye ont décidé d'assouplir l'embargo sur les armes au profit et à la demande du nouveau gouvernement d'union nationale libyen. Ce dernier tente d'asseoir son autorité sur un pays miné par les divisions politiques et la menace jihadiste.

Le nouveau gouvernement devrait présenter à nouveau des demandes d'exemption à l'embargo, en dressant une nouvelle liste d'armements nécessaire selon lui pour lutter notamment contre les jihadistes du groupe Etat islamique.

"Nous devons donner au gouvernement d'union nationale les moyens d'exercer son autorité (..) mais nous n'en sommes pas encore là", a indiqué un diplomate du Conseil. "Je ne sais pas combien de temps cela prendra", a prévenu un autre diplomate qui juge l'affaire "compliquée" en raison de divisions persistantes au sein du Conseil.

Une précédente liste d'armements très large soumise au Conseil par la Libye -- qui comprenait des avions, hélicoptères et blindés -- avait été rejetée en mars par sept des quinze membres du Conseil de sécurité.(Source AFP)

Mardi 17 Mai 2016 - 08:44





Nouveau commentaire :
Twitter