Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Libye: le Premier ministre Zeidan face au retrait des islamistes de son gouvernement


Mardi 21 Janvier 2014 modifié le Mardi 21 Janvier 2014 - 19:13

La pression s'accentuait mardi sur le Premier ministre libyen Ali Zeidan suite à la décision des islamistes de retirer leurs cinq ministres de son cabinet après avoir tenté sans succès de soumettre une motion de défiance au Parlement.
En poste depuis un peu plus d'un an, M. Zeidan est notamment critiqué pour ne pas être parvenu à rétablir l'ordre dans le pays, plus de deux ans après la chute du régime de Mouammar Kadhafi.




Le sud du pays est le théâtre d'affrontements tribaux depuis plusieurs jours, l'état d'urgence a été décrété, et Tripoli a été accusé par l'ONG Human Rights Watch de ne pas parvenir "à instaurer l'Etat de droit et à protéger les droits des citoyens, au moment où le pays sombre dans l'anarchie".

Les islamistes du Parti pour la Justice et la construction (PJC) ont fait porter l'entière responsabilité de la démission de leurs ministres à "la partie soutenant le gouvernement", allusion aux membres du Parlement qui ont refusé de s'associer à leur vote de défiance.

Le PJC, issu des Frères musulmans libyens, a annoncé mardi le retrait de ses ministres du gouvernement d'Ali Zeidan.

Le PJC a annoncé dans un communiqué "le retrait de ses ministres du gouvernement d'Ali Zeidan", ajoutant qu'il faisait "porter la totale responsabilité à la partie (Parlement) soutenant le gouvernement", après avoir échoué à obtenir un retrait de confiance de ce cabinet au Congrès général national (CGN, équivalentdu Parlement).

Le PJC estime que le gouvernement n'est "pas capable d'amener le pays à bon port", ajoutant qu'il avait échoué dans les principaux dossiers de la période de transition.

Le PJC, bras politique des Frères musulmans libyens, détenait cinq des 32 portefeuilles du gouvernement, ceux du Pétrole, de l'Electricité, de l'Habitat,de l'Economie et des Sports.

Mardi 21 Janvier 2014 - 19:04





Nouveau commentaire :
Twitter